Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/04/2010

L'Almanach - Mars 2010


Mars 2010
Pensée du mois

A celui qui ne sait pas vers quel port il navigue, nul vent n'est jamais favorable

Nouvelles de Brise dhe Mar

Brise dhe Mar s'est refait une santé

L'hiver rude qui a touché la France cette année a permis au bateau et à l'équipage de se refaire une santé.

Les problèmes d'antifouling ont été traités par la société Océoprotec. Il semble que des problèmes d'incompatibilité chimique soient à l'origine de l'absence d'accroche du produit. Ces difficultés ont permis à la société d'approfondir ses connaissances. Le bateau a du être entièrement sablé avant qu'une nouvelle application soit réalisée fin mars. Une fois ce problème réglé, il a été possible d'envisager la suite des adaptations à apporter au bateau, riche de l'expérience des premières navigations. Nous l'avons rejoint pour réaliser tout cela sous les premiers soleils printaniers.


Sable et neige
Coque en réfection

Après un bon bilan médical, il a été possible d'éliminer des problèmes sévères pour le cap'tain et il a été décidé de repartir en prenant le chemin des écoliers. Chemin au cours duquel des amis viendront nous rejoindre pour certaines escales.

Le programme de navigation a été calé pour l'année à venir avec participation à deux rallyes : Celui de l'Olivier et celui des Iles du Soleil Cela devrait nous emmener jusqu'en avril 2011.


Evènements du monde

C'est le mois du nouveau record du trophée Jules Verne, emporté par Franck Cammas et son équipe en 48j 07h 44mn et 52s, battant le catamaran Orange II de plus de deux jours. Le parcours fût difficile et la victoire assurée par une remontée éclair de l'Atlantique Nord. Félicitations à toute l'équipe dont nous avions pu visiter le bateau en escale à Cascais au Portugal. Pour tout savoir sur cette performance, visitez le site le plus documenté sur le sujet, réalisé par notre webmaster préféré : voir l'histoire du Jules Verne .


Météo du mois


Canet en Robe blanche
En robe blanche

Le printemps est arrivé à la date prévue passant des températures glaciales que nous avons connues tout l'hiver à un printemps doux, le jour officiel (21 mars) Le sud n'avait pas été épargné et Brise dhe Mar s'est retrouvé sous 40 cm de neige. Nous avons eu les conditions requises pour que le proverbe bourguignon se réalise

Pour que l'année soit à souhait, il faut qu'il neige au moins neuf fois

14/08/2009

Actualités

Une inspection de la coque de Brise dhe Mar a confirmé des problèmes d'antifouling (revêtement appliqué sur la coque et destiné à la protéger des algues et autres mollusques) et quelques problèmes de finition de la stratification qui après confirmation des spécialistes nécessitent un convoyage vers le chantier de Canet en Roussillon. Le travail sera ainsi parfaitement réalisé par les professionnels connaissant bien le bateau. Au vu de ces évênements, la suite du programme sera revue ultérieurement car Brise dhe Mar va être immobilisé provisoirement.

17:45 Publié dans 11 Escales | Commentaires (0) | Tags : escales, construction

30/04/2009

L'Almanach - Avril 2009


Avril 2009
Pensée du mois

Combien de temps...
Combien de temps encore ?

Des années, des jours, des heures, combien ?
Je veux des histoires, des voyages...
J'ai tant de gens à voir, tant d'images...

Le temps qui reste – Serge Réggiani
(Paroles Jean Lou Dabadie, Musique Alain Goraguer)


Nouvelles de Brise dhe Mar

Une période primordiale pour Brise dhe Mar, celle de la naissance. Il pointe ses étraves en dehors du chantier et découvre l’élément marin pour la première fois. Après les Pâques, il est baptisé (voir le baptême)

Tous attentifs
Il est baptisé

Il ressort de son bain pour poursuivre les finitions et commence une douzaine de jours plus tard à tirer ses premiers bords pour procéder aux essais nécessaires.

Sortie de Canet
Un petit bord de réglage

Le chantier se termine avec un retard dans la construction de plus d'un mois. La qualité du travail des ouvriers est à souligner, les problèmes de gestion inhérents à la crise économique actuelle perturbent le fonctionnement.

En rapport avec les évenements cités ci dessous, nos petits soucis sont bien dérisoires.

Evènements du monde

20090415tanit.jpgTanit – Le skipper de Tanit qui avait mis toute son énergie dans la réalisation de son rêve avec le désir de se rapprocher des éléments pour aller à la rencontre des autres a quitté sa famille et son bateau.  Ce n’est pas la mer, mais l’Homme qui l’a détruit. Beaucoup s’inquiètent de ceux qui naviguent et des dangers qu’ils vont affronter. Le danger n’est pas la mer, mais l’homme. Si de nombreux innocents disparaissent tous les jours, victime d’êtres qui ont le nom « d’humain », cette disparition, nous marque plus, parce qu’elle touche à un milieu qui nous attire. Elle n’est malheureusement qu’un exemple de plus de la bêtise humaine, de la cupidité et de la férocité des humains. Que ce petit message apporte un peu de chaleur à sa femme et à son petit. Nous ne jugerons pas les orientations prises par l'équipage, la mer permettant à chacun d'assumer ses propres choix.

« Les actes de pirateries sont un risque, mais il faut savoir que les pirates somaliens sont avant tout des pêcheurs qui vivent dans un pays de non droit où la vie est très dure. Nous allons donc naviguer dans cette zone en toute connaissance de cause » Equipage du Tanit

20090415tanitflorent.jpg

Météo du mois

Jusqu’en milieu de mois, alternent journées de pluie, vent et froidure avec quelques rayons de soleil. Le mois ne déroge pas à sa réputation. C’est un peu le monde à l’envers, avec de belles journées en Bourgogne et le mauvais temps dans le sud, ce qui fait sourire les amis. La neige est toujours présente sur le Canigou et les rivières qui n’avaient pas vue autant d’eau depuis un moment s’étalent jusqu’à la mer. La tramontane va nous accompagner jusqu'à la fin du mois.

En avril, ne te découvre pas d'un fil

19/04/2009

Baptême

Du concept à la mise à l'eau
Le fil de la journée

Le ciel avait sorti ses plus beaux atours avec une belle traîne de cirrhus sur mousseline de cumulus épars, chatoyants sous le soleil revenu après les orages de la veille qui avaient testé les capacités de Brise dhe Mar. Le Canigou n’était pas en reste avec un costume de neige fraîchement repassé.

Le Canigou
On se prépare

Revêtant son Grand Pavois, Brise dhe Mar se préparait à accueillir les invités et à sa consécration.

Conseils éclairés de Bruno
A hisser
On hisse

Venant des terres bourguignonnes, des sommets jurassiens et des régions expatriées, tous les amis étaient fidèles aux rendez-vous. Un petit tour du propriétaire permettait à tous de faire connaissance avec le futur baptisé.

Découverte
Intérieur
Extérieur

C’est l’occasion pour chacun de tester les aménagements. La beauté du navire et la qualité du travail était reconnue par tous.

Des coussins confortables
Une petite douche
Chez les cap't

Le pont se transformait très vite en entrée de mosquée, et on pouvait assister à une aussi belle montée des marches qu'à Cannes.

Les marches
Se déchausser
avant d'entrer
Il y a foule
L'a-t-elle bien monté

A l’heure dite, les équipes de manutention du chantier, prennent le petit par la main pour le conduire sur les fonds baptismaux..

Préparation de la remorque
Manoeuvres
Bord de cale

Sur l’air de Star war puis de flight of the Gull de Jonathan Livingston Seagull, Brise dhe Mar approche doucement de l’eau. Quelques hésitations, un petit pas en avant, un petit pas en arrière et il prend contact avec l’élément liquide à 14h56 sous les applaudissements de l’auditoire.

En approche
Bientôt la mer
14 h 56

Avec Bruno, le skipper du chantier, aux commandes, les amarres sont lancées et le bateau rejoint le quai Belem pour son baptême.

Lancer d'amarre
A régler les aussières
Au quai

Avant de recevoir son sacrement, c’est l’occasion de présenter l’équipe du chantier à l’assemblée qui nous ont fait la gentillesse d’être venu en ce jour de repos pour eux. Ce bateau est leur œuvre et celle de tous ceux qui y travaillent au sein du chantier (environ 40 personnes) et nous les en remercions par un Ban Bourguignon bien frappé.

L'équipe
Un bon ban bourguignon
Repris en choeur

Vient le moment pour la marraine, Jeanne, qui a réalisé la décoration du bateau, de procéder au Baptême. François, le parrain, notre webmaster émérite, est présent par la pensée. La chanson fétiche de Brise dhe Mar chanté par mon père et qui a bercé mes rêves et reprise en choeur par les hommes de la famille. A écouter en regardant la suite :

podcast

C’est par un geste énergique, que Jeanne fera exploser la bouteille de Crémant de Bourgogne, en provenance des Hautes Côtes, qui inondera la proue arrosant le blason de Brise dhe Mar : Tastevin d’argent, lambrequin de pourpre et d’Or, voguant sur Mer émeraude.

Le cap’tain baptise ensuite les participants au crémant offert par Jacky, retenu sur ses terres de Bellenot.

La marraine
Il est baptisé
Les amis aussi

Tous se retrouvent sur le bateau pour figer sur la pellicule (ou plutôt sur la carte SD, modernité oblige) ces instants inoubliables.

La famille
Bienvenue
Les amis

Afin de s’exonérer de sa dette envers sa Maman, Emeric est condamné à prendre un bain complet. Ses frères lui apportent un soutien moral et ils se retrouvent tous les trois à la baille après un magnifique festival de plongeon. C’est l’occasion d’entendre des cris d’otarie, la température de l’eau frisant les 14°.

Repèrage
Plongeon
Les Cat'boys

Il est temps pour tous de se retrouver autour d’une bonne coupe de champagne et d’un petit en-cas.

Surprises
Trousse urgence
Les jurons de la cap'tine

Nous avons le bonheur de recevoir de merveilleux cadeaux : Fanfan, nous offre une magnifique trousse de survie avec nourritures énergétiques. Merci à Mone, Pierrot, Gégé, Agnès, Anne, Francis pour la magnifique Cloche. J’aurai une pensée reconnaissante chaque fois que je devrai faire les cuivres et chaque fois qu’elle délivrera son ton clair alors que je me prépare à une petite sieste. La cap’tine va bientôt pourvoir s’exprimer clairement avec les marins de passage après la lecture de l’intégrale des Jurons du Capitaine Haddock et nous ne serons pas à Sec avec les liquides bourguignons apportés par Danielle. Nous n’oublierons pas Brigitte, qui en prévision du baptême ne s’est pas relevée de sa génuflexion. Nous lui souhaitons un bon rétablissement et nous lui assurons que sa chouette sera en bonne place à Bord, ce qu’elle pourra constater par elle-même lors de son passage à bord à La baule.

Portant nos insignes de la Confrérie, nous faisons un dernier tour sur le bateau pour vérifier que tout est en ordre avant de le laisser pour sa première nuit sur l’eau.

La cloche
Tête à tête
La chouette

La soirée se poursuit au restaurant « Le Manuia » sur le port dont les propriétaires, Eric et Karine, nous ont fait la surprise de préparer une décoration autour du bateau avec une maquette de celui-ci en bonne place pour la sangria.

L’apéritif nous donne l’occasion d’applaudir la fille des hôtes et son partenaire de danse pour une magnifique démonstration de danse de salon. L’assurance de ses deux jeunes et leur maîtrise de la danse subjugue l’assistance. Il faut dire qu’ils sont vice-champion de France de danse de salon à 11 et 12 ans.

Un joli couple
Brise dhe Mar
Rumba

Comme dans toute aventure Française, la soirée se termine autour d’un festin accompagné à la musique par Francisco, jeune gitan de 71 printemps, qui nous charme de ses chants au rythme magique de sa guitare. Certaines zontiennes tomberont sous son charme…..

Une belle tablée
Francisco et sa guitare
Arrosé au bourgogne

Jeanne nous transportera des complaintes manouches, andalouses ou mexicaines vers les folk songs et la country. La soirée se terminera par un petit pas de danse des jeunes au son de la guitare.

Une journée mémorable pour nous se termine. Brise dhe Mar est né sous de bonnes augures : ciel magnifique, paysage splendide, amitié et convivialité.  Dès le lundi, le cap'tain est sur place aux aurores pour assister à la sortie du bain pour positionner le jeune adolescent devant les ateliers pour les dernières touches à terminer par les équipes du chantier. Il ne lui reste plus qu’à appareiller et prendre le large après de sérieux essais en mer.

20090418Amis.jpg

26/03/2009

L'Almanach - Mars 2009


Mars 2009
Pensée du mois

Ceux qui pensent à tout n'oublient rien et ceux qui ne pensent à rien
font de même puisque ne pensant à rien ils n'ont rien à oublier

(Pierre Dac)



Nouvelles de Brise dhe Mar

Le petit tarde à quitter son nid pour tâter des premiers airs. Il reste encore pas mal à faire pour tenir les délais. Il s'est recouvert de son bel antifouling aux couleurs de cuivre à l'ancienne qui nous l'espérons protégera ses coques pour lui conserver une bonne glisse. Avec ses derniers aménagements, le navire prend tournure. C'est l'occasion pour la cap'tine d'exercer ses compétences en aménagement intérieur pour optimiser le cadre de vie et au cap'tain de procéder aux dernières mises au point techniques en collaboration avec des ouvriers qualifiés et à l'écoute. Il reste à Brise dhe Mar à déployer ses ailes et à rejoindre l'élément liquide.


Cockpit

Le carré
Cuisine

Le début du mois a vu se succéder le déménagement, l'installation des meubles entre maison de famille et garde meuble, les dernières démarches administratives, les mises à jour des vaccination, les arrêts des derniers abonnements aux revues et autres média, etc...... et nous avons essayé de mettre en oeuvre le magnifique aphorisme de Pierre Dac sous tous ses aspects. Nous avons fini de faire chauffer le scanner, instrument magique pour avoir avec soi tous les documents nécessaires au voyage.

Ces mois de préparation terrestre se terminent par le déménagement, grande coupure avant le départ. Les anciennes habitudes s'éloignent et avant de prendre un nouveau rythme nous allons voguer entre deux modes de vie pour un petit mois de vagabondage squattant la chaumière de Christophe et Rachel qui nous accueillent à Claira. Nous ne sommes qu'à 15 km du chantier ce qui va permettre de refaire un peu de mise en jambe par une utilisation régulière du deux roues. Une petite pause nous fait du bien car il n'y a pas eu beaucoup de temps libre depuis la mise en oeuvre active du projet et l'organisme peine un peu. Le soleil du sud va recharger les accus et l'appendice nasal commence à luire de tous ses feux.

Un gros tas pour l'Espace
Un petit tas pour la bonne vielle Ford

Les derniers achats avant le départ ont été réalisés et une belle cargaison a du être chargée dans les voitures pour descente vers le sud en vue de l'armement définitif. Comment faire tenir trois ans d'équipement dans deux voitures: un problème de géométrie dans l'espace intéressant à résoudre. Les voitures seront vendues ou cédées sur place, pour conserver une autonomie de déplacement jusqu'au départ.

Tout tient dans l'une
et dans l'autre - Ouf


Evènements du monde

Vendée Globe - Les derniers sont arrivés au Sables d'Olonne, réalisant une expérience humaine formidable, se battant jusqu'au bout malgré un matériel fatigué. Bravo à Raphael Dinelli et Norbert Sedlacek.

Dernières promenades dans la côte bourguignonne avant le départ vers les côtes méditerranéennes et océanes. Les vignes exhalent la fumée des brûlots qui se mêle aux brumes de mars. Le soleil encore timide commence à réchauffer les ceps, dans une lumière d'or qui est certainement à l'origine du nom de notre département, la Côte d'Or. Quelques giboulées de neige salueront notre départ.


Météo du mois

Le début de mois reste froid avec brumes matinales de bonnes augures. Les cigognes sont passées au dessus de nos campagnes, annonçant le retour du printemps. Les derniers jours du mois sont froid avec retour de la neige en Bourgogne et tramontane fraîche sur la côte.

Autant de brumes en Mars, autant de fruits en mai

23/02/2009

L'Almanach - Février 2009


Février 2009
Pensée du mois

Rien de ce qui est fini n'est jamais complètement achevé
tant que tout ce qui est commencé n'est pas totalement terminé


Nouvelles de Brise dhe Mar

Le petit s'est couvert avec un pontage qui lui donne déjà l'air d'un grand. Au milieu de ses petits frères, il poursuit sa croissance avec des aménagement intérieurs en plein essor. L'accastillage se complète avec encore des choix à trancher.

Déja l'air d'un grand
Un petit tour dans le carré

Nous profitons des journées hivernales enneigées pour compléter la bibliothèque informatique du bord : scan des documents nautiques, enregistrement de vieilles cassettes d'anglais pour le perfectionnement à poursuivre, numérisation de vieux 33 tours qui grattent pour les soirées au mouillage. Les cartons commencent à se remplir: un carton pour le bateau, un carton pour le déménageur... sans oublier, toutes les démarches administratives, bonheurs de notre société et qui sont largement améliorées par les nouvelles technologies ; tapez 1, puis tapez 2, puis tapez 3 et après une dizaine de minutes ... désolé toutes nos conseillers sont occupés! Par contre, le recours au net pour les prélèvements automatique et les factures électroniques sont une aubaine pour le voyageur.

Nous avons eu les honneurs du Bien Public, journal de la région (lire l'article)


Evènements du monde

Vendée Globe - arrivée le 1er février 2009 à 16h 11' 08". Le vainqueur est Michel Desjoyaux en 84 jours 03h 09mn 08sec. Toutes nos félicitations pour la performance humaine et sportive. Nous n'irons pas tenter de battre son record. Les autres concurrents vont se succéder. Ils méritent tous le respect pour un tel engagement. Une pensée particulière pour Marc Guillemot, courage et humanisme et Samantha Davis pour son moral et son humour. Encore trois coureurs sont en courses, souhaitons leur bon vent pour la dernière ligne.... qui n'est pas si droite que cela (Pour les informations générales rendez-vous sur vos média habituels.)


Météo du mois

Le début de mois est l'occasion pour les dépressions de s'exprimer régulièrement en cortège délivrant des épisodes neigeux à répétition. Nous verrons si l'adage se confirme.

En février, beaucoup de neige, d'un bel été, c'est le cortège

01/02/2009

L'Almanach - Janvier 2009


Janvier 2009
Pensée du mois

A méditer après les repas de fêtes :

Ce qui se dit à table, se plie avec la nappe


Nouvelles de Brise dhe Mar

La construction avance, les questions administratives aussi. L'armement est en cours avec une liste de question à la Prévert qui s'allonge tous les jours. Le déménagement de la maison s'envisage. En résumé, le projet avance.


29 Janvier 2009

Evènements du monde

St Vincent Tournante le 24 Janvier à Chardonnay : village qui revendique la paternité du cépage bourguignon, le plus recherché au monde (AB). La pluie était au rendez-vous. (pour les informations générales rendez-vous sur vos média habituels.)


Météo du mois

Mois de janvier très froid jusqu'au 15 janvier avec des températures de -3° à -10°. Puis passages dépressionnaires en fin de mois avec vent puissant dépassant 90 nds dans le sud-ouest.

S'il pleut à la St Vincent, le vin monte dans le sarment,
mais s'il gèle, il en descend.

14/12/2008

Le Nautic 2008

200812lenautic.jpgAprès un solide petit-déjeuner, car la journée va être rude, nous appareillons gare Montparnasse, sac au dos et ordinateur à la main, prenant le chenal de la ligne 12 pour accoster Porte de Versailles. Le temps est mitigé et le passage à la douane se fait sans difficulté grâce à la bienveillance des sauf-conduits fournis par certains fournisseurs que je remercie.

Nous faisons escale au stand Catana, où trône un magnifique 41 pieds, flambant neuf, qui attirera les visiteurs.

Nous avons le plaisir de rencontrer Serge Paillard, à la barre du chantier, et d’aborder les nombreux points qui restent en suspend.

Commence alors le louvoyage entre les stands, suivant une feuille de route établie au préalable. Il faut régler les problèmes administratifs (douane, affaires maritimes) ainsi que prévoir les fortunes de mer et leurs conséquences. Et il n’est pas si facile de naviguer entre les diverses compagnies d’assurance qui nécessitent la vigilance et les compétences juridiques de la cap’tine pour soulever les écueils cachés. Il ne faut pas oublier non plus, la dernière main avec l’affréteur du bateau, autrement dit la compagnie de LOA.

200812navigrue.jpgIl faut aborder ensuite les problèmes d’énergie (production et consommation) qu’il m’est plus facile d’aborder après mes stages à Sail the World (merci Alain et Laurent). Pour l’annexe, le choix est plus vite fait, deux constructeurs ayant passé le cap des pré sélections. Nous choisirons une Shearwater 310 de Southern Pacific, produit néo-zélandais, distribué depuis peu en France, pour sa légèreté et sa carène en aluminium. Après avoir fait tous les stands à la recherche d’un moteur deux temps, plus léger et plus facile d’entretien, le problème du moteur d’annexe n’est pas encore réglé.

Il est déjà l’heure de la fermeture et nous arrosons l’annexe avec l’équipe de Jepa, d’une petite coupe de champagne. Une soirée de détente nous attend vers les compères des « Deux Anes ».

La semaine va se poursuivre avec un rythme soutenu, les jambes sont lourdes le soir. Il nous faut poursuivre notre approvisionnement en ampères et nous optons pour une Aerogen 6. Elle a résisté au Tour du monde de Francis Joyon, elle devrait tenir facilement pour nous. Théoriquement nous ne devrions pas rencontrer, ni les mêmes vents, ni surtout les mêmes mers.

200812catana41.jpgAprès les recettes, les dépenses. Je complète Maxsea, mon logiciel de navigation que j’avais acheté il y a déjà un an, pour profiter du passage à la dernière version Time Zéro, par des cartes supplémentaires et bénéficie d’un petit bonus salon. Il reste à affiner la communication et, après bien des réflexions, allant du oui, bien sur, au non cela ne sert à rien, en passant par cela serait pas mal, au gré de mes lectures et de mes rencontres, je décide de ne pas prendre de BLU. Ce sera un Iridium, et le prix de la BLU me laisse une bonne marge de minutes de communications. Peut-être, la BLU sera-t-elle pour plus tard ? (comme quoi la question n’est toujours pas résolue). L’éclairage est un gros consommateur d’énergie et nous nous orientons vers les LED. Des contacts intéressants sont pris et il reste à finaliser après étude technique.

Deux éléments importants vont encore nous occuper, l’antifouling et le mouillage. Des solutions intéressantes se dessinent, mais nous en parlerons plus tard quand tout sera fait.

L’armement de sécurité, c’est comme l’assurance, on préfère ne jamais avoir à s’en servir, mais il vaut mieux y avoir pensé avant. En effet, en cas de besoin, il n’est plus temps d’avoir des regrets. Nous demandons au chantier de passer sur une autre survie que celle prévue, pour200812survie.jpg des raisons techniques et de facilité de suivi d’entretien dans le monde. L’armement de sécurité est complété d’une balise Kannad et d’un système traceur par satellite qui permettra à nos proches de suivre la progression du bateau sur internet.

Pour la sécurité en navigation, nous optons pour des gilets de sauvetage de chez Certec, que je regarde depuis plusieurs années au salon. Ils reprennent les conceptions qui avaient été développées au Glénans avec notamment une sous-cutale, indispensable pour sortir un équipier de l’eau. Le déclenchement par pastille de sel me paraît intéressant pour ses capacités de remplacement facile. Petite touche qui vient renforcer mon choix, la société équipe le Centre des Glénans. J’en profite pour réserver des pare-battages gonflables qui ont l’avantage de ne pas tenir de place.

Nous faisons régulièrement des points sur l’avancée de nos orientations avec SP dans les bureaux du stand qui nous sont gracieusement ouverts.

200812carre.jpgPendant que je m’occupe des problèmes techniques, la cap’tine cherche les bons compromis pour compléter notre garde robe marine qui commence à s’élimer. Elle prospecte pour contribuer à la finition du confort de vie à bord, primordial pour une croisière prolongée.
Pour souffler, une petite soirée agréable nous permet de retrouver, Hed et Didier, avec qui nous avons assuré du Mexique à la Thaïlande, en passant par la Vénétie et La Californie. Marine et Sophie, ma filleule, qui prépare le 4L Trophy sont de la soirée qui se terminera tôt le lendemain matin.

Au cinquième jour, le plus gros est fait et nous finissons par le repérage du petit accastillage et un point important pour améliorer l’ordinaire du bord en traversée, le matériel de pêche.

200812traine.jpgNous nous arrêtons au stand de Nounours, spécialiste de la pêche au large qui nous délivre ses conseils. Une bonne canne, un bon moulinet et des leurres de taille appropriés à la vitesse du bateau.

En attendant la première dorade…

C’est le retour, bien chargé de documentations diverses qu’il va falloir détailler pour finir l’accastillage du bord.

00:00 Publié dans 02 Le bateau | Commentaires (0) | Tags : le bateau, construction

28/11/2008

L'envol

Beau navire de 50 pieds, armé pour la croisière hauturière.
Une belle garde robe en Hydranet: Grand voile de 98 m2, Solent de 36 m2, Gennaker de 100 m2 et Spi symétrique de 170 m2.
Le détail de l’armement sera complétée plus tard lors de la mise à l’eau prévue en Mars 2009.

caracteristiques.gif

Le 17 Octobre 2008


AAdemoulage.jpgQuittant son berceau, l’oiseau des mers a déployé ses ailes et s’envole dans les airs pour respirer pour la première fois l’air du large par les portes entre-ouvertes du hangar. Un rayon du soleil d’automne fait briller les coques fraîchement sorties du moule tel un rêve qui s’éveille. Lentement ses géniteurs, une race particulière appelée « les stratifieurs », avec une grande attention, le laissent se poser dans son nouveau nid où va se poursuivre sa gestation. Les portes du hangar se referment et il est possible de toucher pour la première fois ces coques qui ne toucheront l’eau que d’ici quelques mois.  Comme un oisillon, les ailes sont encore toutes fripées avec un gel-coat qui va devoir être ébardé, mais elles ont déjà fière allure.
Pour fêter l’événement, des vins à la fois bien charpentés et présentant une belle légèreté et une fine saveur au palais : les Hautes côtes de Nuits rouge et Hautes Côtes de Beaune blanc, réunissent toute l’équipe autour d’un bon jambon persillé. Une belle naissance sous les auspices du travail bien fait et du plaisir partagé.

00:00 Publié dans 02 Le bateau | Commentaires (1) | Tags : le bateau, construction

27/11/2008

Nom du bateau

Le nom d’un bateau est une alchimie. C’est un peu de son âme qui se mêle à celle du navire qui va vivre sa propre vie. Issus de matériaux informels modelés par des professionnels, celui-ci prend vie lors de sa mise à l’eau.


Le nom de notre bateau a été trouvé assez rapidement avec l’idée d’associer éléments marins et éléments personnels.
Ne désirant pas le dévoiler avant que le bateau n’ait pris forme, il a fait l’objet d’un jeu au sein des proches. Les lettres sont lâchées à chaque phase de la construction, bien sur dans le désordre, pour corser la recherche.


Les pronostics ont été bon train, ce qui a donné lieu à quelques perles intéressantes : Thibault nous a fait cette brillante analyse transmise par mail en provenance de son méthanier au large de la mer rouge : « salut pas facile mais je reste sur mon idée  que c des initiale pke  b r s h sa fait pas un mot » (pour la traduction apprendre le langage SMS).
La cap’tine, qui n’était pas dans la confidence, nous a proposé : brise d’hamer  et Brice connaissant mon goût pour la musique classique, nous évoquait les « Ire de Brahms »
Mon ami Philippe, très prolifique, nous a produit un florilège.
Bris de harem :  Des intentions bizarre au moyen orient ?
Herbe mardis : Un programme de détente hebdomadaire en cas de stress ?
Sabre de rhim : Qui est ce type là ?
Hi bras de mer :  du franglais  ?
Dream Breish : Pourquoi rêverais tu d'un chanteur occitan ?
Hardi mer Seb : Sauf à ce que tu sois sponsorisé je ne vois pas (Les cocottes minutes produites à selongey, à proximité de Dijon)
Hardi brémes  : Bof bof
Brise me hard : Pas plus.

Le bateau démoulé, il était nécessaire de dévoiler le nom car le salon nautique approchant, nous en aurions besoin, notamment pour créer un logo qui nous servirait à personnaliser la coque.
BRISE DHE MAR était découvert par la cap’tine, dont certains ont supposé qu’elle avait usé de moyens particuliers à mon égard pour l’obtenir, ce qui est totalement inexact…. Emeric, avait approché de très près le nom, et il ne manquait que l’emplacement du H.


Pourquoi BRISE DHE MAR ?
L’idée de belles brise de mer est sous-tendue derrière ce nom qui peut paraître proche d’un espéranto marin.

Le premier mot est constitué des premières lettres des prénoms de mes fils (Brice, Thibault, Emeric) mais, bien entendu, avec un th qui se prononce « se » en anglais.

papamanV.jpgL’article permettra à ceux, sans qui je ne serais rien, d’être présent à nos côtés : Denise, ma mère, qui garde toujours son sens de l’humour après 95 années de vie. Henri, mon père, à qui je dois, parmi beaucoup d’autres choses, mon désir de la mer et qui est parti voguer sur les nuages. Edgard, mon grand-père, qui m’a appris très jeune une certaine philosophie de la vie et m’a confié la veille de sa mort, à 90 ans passés, le message qui lui paraissait le plus important à savoir : il n’y a rien de plus court qu’une vie. Chez un jeune homme de 20 ans, un tel message provenant d’une personne qui paraissait avoir eû une si longue vie est resté gravé profondément.

MARtine ne pouvait être absente du nom du navire, comme il est la tradition parmi les marins pêcheurs, travailleurs de la mer, pour lesquels j’ai le plus grand respect.

Le logo était tout trouvé, associant nom du navire, tastevin, ancien outil des vignerons bourguignons devenu l’insigne de la Confrérie des Chevaliers du Tastevin dont j’ai l’honneur de faire partie et notre belle planète à la découverte de laquelle nous conduiront nos voiles .

logo.jpg

00:04 Publié dans 02 Le bateau | Commentaires (0) | Tags : le bateau, construction