Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/05/2010

L'Almanach - Mai 2010


mai 2010
Pensée du mois

Auspices: du latin Avis (Oiseaux) specere (regarder):

Les augures selon le vol des oiseaux

Nouvelles de Brise dhe Mar

Brise dhe Mar a commencé son périple

Devant le gros refroidissement généré par la forte depression du début de mois, nous avons sorti notre petit chauffage électrique pour essayer de réchauffer le carré. Pour le corps, nous préférons un petit vin corsé du Roussillon devant un bon petit diner. Le lendemain, il fallait évacuer 200 litres d'eau qui avaient coulé dans les plis de la grand voile et faire sécher écoutes et coussins sous un fort vent de tramontane à 30 nds, avec rafales à 40 nds, dans le port de Canet où nous étions restés sagement pour laisser passer cette violente tempête.

Bernard et Huguette, nous avaient rendu visite quelques jours auparavant profitant d'une belle journée


La cap'tine se chauffe les mains
avant de se réchauffer l'intérieur

Profitant d'une fénêtre météo nous mettons le cap sur Port lligat, où résidait Salvador Dali. Cette magnifique Cala étant encombrée par les coffres et le mouillage étant interdit, nous passons par Cadaques, de l'autre coté de la pointe avec, là aussi des coffres partout aux bons endroits de mouillage. Nous décidons de pousser jusqu'à Roses où nous arrivons avec une bonne brise. La prise de quai par vent de travers nécessitera deux essais. Le lendemain, nous faisons faire 180° au bateau pour se trouver face au vent, ce que nous ne regrettons pas dès le soir car nous sommes bercé par 35 à 40 nds de vent dans le port.


La citadelle de Roses
Bien calé en marina

Nous mettrons à profit cette escale pour visiter la citadelle qui permettra à Martine de voir que notre mouillage n'est pas si imposant que cela et la petite ville de Roses., pleine de charme à cette saison


La citadelle
Petite ancre

En attendant que le vent passe dans le bon sens, je m'attele à la recherche d'une entrée d'eau dans la cale moteur babord. La Cap'tine a la bonne idée de tirer de l'eau à ce moment ce qui envoie une bonne giclée dans la cale. C'est la pompe à eau douce qui est morte. Contact est pris avec le SAV de Catana pour nous faire adresser une pompe à Barcelone, où je procéderai à l'échange. En attendant on fera marcher la pompe tribord.


A l'entrainement
Au mouillage à Blanes

Une belle navigation pour rejoindre Barcelone, avec une escale au mouillage à Blanes. Ce Petit port de pêche, nous permet d'admirer les jeunes filles à l'entrainement d'aviron de mer. Le vent, ayant comme prévu tourné dans le bon sens, la nuit fût calme. Le lendemain, le bateau profite d'un vent sur la hanche babord de 10 nds pour filer tranquillement à 6 nds sur une mer belle. En longeant la côte, on aperçoit très bien la sacrada Familia en approche de Barcelone.


La sacrada Familia vue de mer
On se sent petit

A l'arrivée à la marina de Port Vell, il faut caser le bateau dans une place étroite et le cap'tain et un peu tendu pour la manoeuvre. En y allant doucement, le bateau trouve sa place avec les félicitations du Marinéro qui nous accueille.

Bien amarré, notre "grand bateau" parait tout petit à côté de ses congénéres. Qui, eux même, paraissent dérisoirement ridicule en taille par rapport au magnifique ketch de 50 mètres amarré en face.

Comme quoi, on est toujours le petit de quelqu'un ! Et il faut mieux un petit chez soi qu'un grand chez les autres.


Notre petit chez soi
Le grand des autres

Nous passerons ensuite, sous l'égide de la marina du Real Club Nautica de Barcelone sur un ponton le long du quai muelle de Bosch Y Alsina à deux pas de la statue de Christophe Colom. On y pénètre par un passage qui s'ouvre toutes les demi-heures: la Rembla del Mar coulisse sur elle-même pour laisser passer les bateaux . C'est là que nous attendrons les participants au Rallye de l'Olivier auquel nous participons avec la Santa Eulalia, superbe goelette à trois mats datant de 1918 comme plus proche voisine d'amarrage.


La Rembla del Mar
Au quai

C'est l'occasion de visiter cette belle ville avec ses monuments célébres, dont l'impressionnante Sacrada familia, que nous avions apercu depuis la mer et le jardin Guel aménagé par l'architecte Gaudi. La visite du musée Picasso nous est gracieusement offerte dans le cadre de la journée européenne des musées. Il est étonnant de voir l'évolution de ce peintre dont les interpretations du tableau des minimes est un des exemples étonnant.


Sacrada Familia
Parc Guel

Nous profitons de l'escale pour découvrir à pied la vieille ville et ses petites rues animées. La rembla qui s'étale entre port et place Catalunya est le lieu de déambulation et de rencontre des supporters de foot, des touristes et des barcelonais de tous ages. Toute la journée, on croise les mimes, les portraitistes, les vendeurs de fleurs qui s'éparpillent entre les terrasses de restaurant et des bar à tapas.


Les petites rues
La Rembla

Nous avons notre superbe marché "mercat Boquéria", peu éloigné sur la Rembla, où la cap'tine trouve son bonheur entre les étals de poisson, de fruits et legumes variés et les charcuteries où l'on trouve le jambon qui fait notre regal entre Serano ou Pata Negra.


Mercat Boqueria
Des étals qui font envie

Sur les conseils de Claire, une jeune française qui vit à Barcelone depuis 6 ans et qui passe une soirée avec nous, nous dégustons les petits bar à tapas et autres menus plaisirs gustatifs. Nous aurons une pensée pour elle car nous ne pourrons la revoir, car elle du rentrer en France pour un décès familial.


Mirador de Colom
Ancien et moderne

Philippe et Martine nous rejoignent à bord pour participer au Rallye de l'Olivier. Premier embarquement pour Martine qui va passer sa première nuit en mer. C'est sous le soleil et devant ramon et melones arrosé d'un Douro que se fêtera l'arrivée.


Arrivée des touristes
Déja des équipiers

La prochaine étape sera le Rallye de l'Olivier dont nous reparlerons


Evènements du monde

Le dimanche 16 mai, parti au hasard des rues nous avons été attiré par des sons de trompes, des klaxons de voiture, des bruits d'explosion qui conduisaient vers la Rembla. Plus on approchait plus les chants, les sons des tambours se mêlaient dans une belle cacophonie. La Rembla prenait des couleurs bleues et grenats entre les drapeaux et les maillots des supporters de la Barsa, club fétiche de Barcelone.  La remontée de la Rembla vers la place Catalunya se faisait au coude à coude guidé par la clameur qui s'amplifiait.

Nous demandons ce qui se passe a un petit monsieur, dont la femme était perchée sur le dossier d'une chaise : Barsa campions nous répond-il en brandissant une main en carton sur lequel était inscrite cette phrase. La Barsa venait de gagner le championnat de ligue de Football d'Espagne.


Délire sonore et lumineux
les grappes humaines

N'étant absolument pas féru de ce sport, la ferveur et la bonne ambiance qui régnait des enfants aux personnes âgées en passant par une jeunesse qui montait sur les lampadaires pour brandir les maillots et les drapeaux de la Barsa et de la Catalogne révélait une communauté, fière d'un plaisir qui dépassait largement les limites du sport.


Météo du mois


La dépression du 5 mai
la neige sur les pyrénées

Le début du mois nous a gratifié d'une dépression hivernale bien arrosée à 988 mb générant des vents de 50 nds avec rafales à 60Nds qui a balayé le bassin méditerranéen du golfe de Valence à la Provence avec des températures incitant au chauffage du carré.

Après une petite accalmie, nous avons retrouvé le froid et la pluie à Barcelone pendant quelques jours puis le soleil est revenu avec des températures fraiches qui ont progressé dans le bon sens avec l'arrivée de l'anticyclone.

En Mai, fais ce qu'il te plait

30/04/2010

L'Almanach - Avril 2010


Avril 2010
Pensée du mois

Aventure: du latin vulgaire "Adventura": Ce qui doit arriver

Nouvelles de Brise dhe Mar

Brise dhe Mar reprend la mer

Après avoir briqué le pont qui en avait bien besoin compte tenu des traces laissées par la neige et les oiseaux, protégé les inox, les voiles d'avant ayant retrouvé leur place sur les enrouleurs, nous sommes passés aux menus travaux d'entretien ainsi que ceux permettant d'améliorer la vie à bord après notre première expérience de navigation : calage des bossoirs, décapage des hélices, mise en place d'un dispositif de filtration de l'eau assurant une eau pure au robinet...

La cap'tine qui s'était fait la main sur les inox a bichonné les aménagements intérieurs  ce qui contribuera au confort de nos futurs équipiers et amis.


La cap'tine et les inox
Des hélices rutilantes

L'équipe de Géocaréne a parachevé l'antifouling, avec un ponçage des coques et des dérives afin de retrouver une belle glisse.


Le trio de Géocaréne
Des étraves bien lisses

Pour les techniciens: l'antifouling Océoprotec est une epoxy bi-composant à l'eau (sans solvant) qui mélangé avec une poudre de cuivre s'applique au pistolet. De part la forte charge de poudre métallique (85%), le produit prend une fois sec, l'aspect d'un film de cuivre, dont les propriétés anti-salissures et anti-bactériennes naturelles sont connues depuis des siécles. le produit est garanti 5 ans. Nous verrons à l'usage ce qu'il en est.


Retour dans son élément
Avitaillement

Le bateau a rejoint son élément le 26 Avril . Après avitaillement complet (nourriture pour 15 jours, reserve pour quelques mois dont l'ovomaltine du cap'tain, cave achalandée de bourgognes et de vins de pays..). Les moteurs, le groupe électrogène, le moteur d'annexe sont testés ainsi que l'électronique et les communications. Le bateau se met en code rouge pour attendre la bonne fenêtre météo qui permettra de profiter d'un vent portant pour passer le Cap Creus dans de bonnes conditions et faire mentir un vieux compares. Un grand merci à Bruno, skipper poli-valant pour ses nombreux conseils avisés.

Evènements du monde

Nous avons profité du séjour lié à la préparation du bateau pour assister à un très vieil évènement, puisqu'il date de 1416 : La procession de la Sanch qui a lieu le vendredi saint à Perpignan. Cette procession est à la fois émouvante et impressionnante, permettant de mieux appréhender les peurs et le pouvoir religieux à cette époque. On s'aperçoit que de la ferveur croyante au fanatisme, le pas pourrait être vite franchi. Pour ceux qui veulent en savoir plus : cliquer ici



Météo du mois


Paré
Pavillon bourguignon au vent

Un début d'avril qui n'a pas fait mentir le dicton avec des averses et une saine fraicheur alternant avec des journées estivales. La dernière semaine nous a gratifié d'un beau soleil et de la chaleur pour la mise à l'eau et les derniers préparatifs

En avril ne te découvre pas d'un fil

31/12/2009

L'almanach - Janvier 2010


Janvier 2010
Pensée du mois

Du dire au faire il y a un grand pas

Nouvelles de Brise dhe Mar

Brise dhe Mar et son équipage

vous souhaite une très bonne année

20100101Voeux.jpg

En cette année débutante, et profitant des froidures de l'hiver, l'équipage prépare son programme de printemps tout en finissant de retaper bateau et équipage. Il apprends à prendre le temps pour faire.

Evènements du monde

Un sommet de Copenhague qui bien que décevant dans ses résultats immédiat, contribue à la prise de conscience internationale de la fragilité de notre bien commun: la terre.


Météo du mois

Les premières neiges ont saupoudré la Bourgogne avec des froids sibériens, atteignant un record pour un mois de décembre avec -18°. Le jour de l'an verra un temps printanier sur l'ile de Noirmoutier. D'un extrème à l'autre.

03/07/2009

L'Almanach - Juin 2009


Juin 2009
Pensée du mois

Apprendre à s’adapter, c’est aller vers l’enrichissement personnel

Nouvelles de Brise dhe Mar

Brise dhe Mar ne remontera pas en Bretagne

Après délibération entre la cap’tine et le cap’tain, il a été décidé, à l'unanimité, de stopper à Lisbonne la montée vers le nord. Il n’y aura donc pas de passage en Bretagne. Nous sommes désolés pour tous les amis de l’Ouest. Ils seront donc dans l’obligation de nous rejoindre sous d’autres latitudes où nous nous ferons un plaisir de les accueillir à bord.

Le mois de juin fut l’objet d’un long stand by à Lisbonne (voir autres notes) après une remontée de plus de 1000 milles depuis Canet en Roussillon. Des problèmes techniques s’étaient révélés à l’usage sur un bateau qui n’avait pas été suivi au niveau de la finition par le chantier, avec peu d’essais.

Ce long convoyage avait pour objet de tester bateau et équipage. Ce qui fut fait. Le chantier ayant envoyé les Saints Apôtres, Pierre et Paul, des pros du Catana (avec la chaleur leurs chevilles vont gonfler), les problèmes ont trouvé progressivement leurs solutions. Un grand merci à tous les deux pour leur compétence, leur gentillesse, leur sens de l’humour et leur délicatesse. Merci à Jean-Jacques qui s’est occupé de l'expédition du moteur de l’annexe, qui nous est parvenu après un long périple.

Les saints apôtres - Pierre & Paul
Un cadeau délicat

Avec les retards accumulés dans la livraison et le suivi, le programme initial ne pouvait être tenu  sans une navigation fastidieuse à lutter contre les alizés portugais pour revenir ensuite à notre point de départ qui ne tentait pas l’équipage.

Nous avons le bonheur de pouvoir accueillir Emeric, notre fils, que nous n’avons pas revu depuis le baptême et qui va passer quelque temps avec nous pour découvrir le bateau et le Portugal. Avant de partir, il en profite pour faire un petit tour de Lisbonne avec Laura et après avoir pris une dernière fois au départ de notre station  de Santo Amoro le RER portugais, nous visitons l’Oceanario, le magnifique aquarium où nous découvrons le Sunfish, poisson énorme pouvant atteindre 2 tonnes.

Notre petite station
Le Sunfish

Nous allons adopter un rythme plus calme nous permettant de découvrir les côtes du Portugal et de l’Andalousie que nous n’avions fait que longer d’une traite à l’aller, grâce aux conseils des amis rencontrés lors de notre escale.

Nous disposons d'un mois et demi pour refaire en direction du Sud le trajet qui nous avait pris trois jours en direction du Nord à l'aller. Dans la mesure du possible, nous choisirons les options météo qui nous permettront de profiter des capacités du bateau au portant.

Le Portugal est un pays avec des gens très accueillants et un sens de l’hospitalité peu commun. On comprend les « expat » dont nous avons fait la connaissance, qui n’ont aucune envie de rentrer en France compte tenu de la qualité de vie trouvée dans ce pays qui semble présenter une grand richesse du cœur. Nous souscrirons un peu à la « Saudade » qui gagne Agnès et Jean-Marc qui vont regagner la France.

Evènements du monde

Disparition d’Annie Van de Wiel à l’age de 86 ans. Sur son ketch Omoo, en compagnie de son mari, elle  a été la première femme à boucler un tour du monde à la voile. Nous ne pouvons que recommander la lecture de son livre « Pénélope était du voyage » dont la fraîcheur et la vision féminine ne se dément pas avec le temps et qui fait partie de la bibliothèque du bord.

Météo du mois

Les premières vraies chaleurs se sont fait sentir à Lisbonne avec jusqu’à 35 ° à l’ombre. La fraîcheur nocturne du bord a été appréciable. Le passage à l’Ouest à rendu les soirées fraîches et les journées agréables avec 25 à 30 ° la journée et un petit 18°-20° la nuit pour s’endormir facilement.

Le vingt juin, jour de Saint Sylvère, est le plus long jour de lumière.

23/05/2009

L'Almanach - Mai 2009


Mai 2009
Prensée du mois

Pour voir loin, il faut y regarder de près - Pierre Dac

Nouvelles de Brise dhe Mar

Le mois de mai voit notre installation à bord avec notre première soirée le 7 mai C’est l’occasion de déboucher une bouteille de crémant avec notre préparateur Thibault, après une bonne journée d'emménagement.

Un petit Crémant
Après de belles caisses

Nous avons procédé aux essais de voiles la veille ce qui nous permet de voir le bateau répondre à la moindre brise avec toutes les modifications mises en place.

A la barre sous le Canigou
Un beau spi

Avec deux mois de retard, le chantier nous livre un bateau où de nombreuses finitions doivent encore être revues. Tous les jours c’est un défilé, des divers corps de métier pour une fuite par ci, un éclairage défectueux par là. L’électronique se fait également attendre pour avoir une configuration terminée telle qu’elle était prévue avec des petits soucis sur un pilote. Petite équation Française : pour immatriculer le bateau, il faut qu’il soit livré par le chantier, ce qui en clair signifie que si on veut pouvoir commencer à naviguer il faut acquitter un bateau qui n’est pas entièrement fini. C’est la que l’aphorisme de Pierre Dac prend tout son sens. Tous les détails doivent être passés au peigne fin.

Heureusement, il y a une équipe d’ouvrier très qualifiée avec des professionnels ayant à cœur de fournir un bateau le mieux fini possible. Entre les travaux, nous pouvons procéder à des manœuvres moteur pour se mettre le bateau dans l’œil en compagnie de Bruno, le skipper du chantier qui nous fait partager son expérience des Catana.

Préparation de la cave
Matelotage

Nous mettons à profit ces retards, pour faire du matelotage et divers travaux pour optimiser les rangements. Mise en place de sangles pour les coffre avant, passage à l’huile de teck des boiseries. La cave est aménagée au frais en fond de cale et l’échantillonnage de vins de Bourgogne (et d’ailleurs) peut se reposer au frais avant de tester le tangage comme mode de vieillissement.

Profitant d’un bon 25nds de vent de Sud-est, nous sortons avec Bruno pour faire les essais de prises de ris et étalonner drisses et bosses de ris. Avec une mer qui brasse un peu, une fois les divers réglages effectués, nous remontons au près avec deux ris et solent. Le bateau se cale et file entre 8 et 9 nds à 40° du vent. Le pilote prend la relève et se  montre meilleur barreur que moi. Il faudra encore un peu de temps pour prendre la mesure à la barre. Le retour est l’occasion d’un nouveau créneau avec un peu de vent. Les moteurs Volvo répondent bien et donnent une bonne capacité de manœuvre.Une première inspection montre que rien n’a bougé dans le bateau, il y juste un peu d’eau dans les fonds qui viennent de passants de coque insuffisamment serré. On procède aux réparations et à un test par arrosage sérieux.

Pour l’Ascension, l’essentiel de la préparation est réalisé. Il reste quelques questions en suspend qui seront résolu le dernier jour avant le départ. Il restera bien sur tout ce à quoi nous n’avons pas pensé et qui occupera nos réflexions durant les traversées pour alimenter la rubrique du livre de bord : « A faire à l’escale ».

Nous avons juste le temps de faire l’acquisition d’un petit stock de bouquins qui viennent compléter la bibliothèque du bord et de procéder à l’avitaillement avant d’aller accueillir le 23 nos équipiers, Raphaël et son épouse Mélanie, en droite ligne de la Bretagne. Le cidre les a précédés. Ils vont nous accompagner jusqu’aux côtes Bretonnes que Brise dhe Mar rallie en passant par Gibraltar pour faire connaissance avec son premier Archipel, celui des Glénans. Une petite escale est prévue à Salou (Espagne) où nous rejoindrons Emeric pour une paire d’heures.

L’appareillage est fixé au lundi 25 mai.

Evènements du monde

Absorbé à 100% par la préparation du bateau, nous n’avons pas le temps d’écouter les informations, ni de lire de journaux. Par contre, on peut remarquer que le Canigou quitte rapidement en quelques jours sa pelisse blanche pour un costume rayé plus printanier. Les goélands sont toujours aussi gouailleurs et nous avons la visite tous les matins de beaux poissons que nous pouvons admirer à travers notre hublot de sécurité : un aquarium en direct.

La meilleure nouvelle du mois : Benoist qui s’était offert malgré lui une plongée avec un gros tuba mécanique au pays des songes, a retrouvé les plaisirs de la vie et regagne son home pour respirer à pleins poumons l’air de sa campagne vendéenne.

Avis de recherche : Thibault a perdu son short de rugby envolé dans une rafale de tramontane dans le port de Canet en Roussillon.


Météo du mois

Entre tramontane et vent marin, les températures ont du mal à grimper au–delà de 20°. Comme dit un autochtone : quand il y a du vent, c’est bien parce qu’il ne pleut pas, et quand il pleut, c’est bien parce qu’il n’y a pas de vent. Vers le milieu du mois, légère amélioration qui permet quelques petits-déjeuners en terrasse.

En mai, fais ce qu'il te plaît ...

20090506sousvoile1.jpg

30/04/2009

L'Almanach - Avril 2009


Avril 2009
Pensée du mois

Combien de temps...
Combien de temps encore ?

Des années, des jours, des heures, combien ?
Je veux des histoires, des voyages...
J'ai tant de gens à voir, tant d'images...

Le temps qui reste – Serge Réggiani
(Paroles Jean Lou Dabadie, Musique Alain Goraguer)


Nouvelles de Brise dhe Mar

Une période primordiale pour Brise dhe Mar, celle de la naissance. Il pointe ses étraves en dehors du chantier et découvre l’élément marin pour la première fois. Après les Pâques, il est baptisé (voir le baptême)

Tous attentifs
Il est baptisé

Il ressort de son bain pour poursuivre les finitions et commence une douzaine de jours plus tard à tirer ses premiers bords pour procéder aux essais nécessaires.

Sortie de Canet
Un petit bord de réglage

Le chantier se termine avec un retard dans la construction de plus d'un mois. La qualité du travail des ouvriers est à souligner, les problèmes de gestion inhérents à la crise économique actuelle perturbent le fonctionnement.

En rapport avec les évenements cités ci dessous, nos petits soucis sont bien dérisoires.

Evènements du monde

20090415tanit.jpgTanit – Le skipper de Tanit qui avait mis toute son énergie dans la réalisation de son rêve avec le désir de se rapprocher des éléments pour aller à la rencontre des autres a quitté sa famille et son bateau.  Ce n’est pas la mer, mais l’Homme qui l’a détruit. Beaucoup s’inquiètent de ceux qui naviguent et des dangers qu’ils vont affronter. Le danger n’est pas la mer, mais l’homme. Si de nombreux innocents disparaissent tous les jours, victime d’êtres qui ont le nom « d’humain », cette disparition, nous marque plus, parce qu’elle touche à un milieu qui nous attire. Elle n’est malheureusement qu’un exemple de plus de la bêtise humaine, de la cupidité et de la férocité des humains. Que ce petit message apporte un peu de chaleur à sa femme et à son petit. Nous ne jugerons pas les orientations prises par l'équipage, la mer permettant à chacun d'assumer ses propres choix.

« Les actes de pirateries sont un risque, mais il faut savoir que les pirates somaliens sont avant tout des pêcheurs qui vivent dans un pays de non droit où la vie est très dure. Nous allons donc naviguer dans cette zone en toute connaissance de cause » Equipage du Tanit

20090415tanitflorent.jpg

Météo du mois

Jusqu’en milieu de mois, alternent journées de pluie, vent et froidure avec quelques rayons de soleil. Le mois ne déroge pas à sa réputation. C’est un peu le monde à l’envers, avec de belles journées en Bourgogne et le mauvais temps dans le sud, ce qui fait sourire les amis. La neige est toujours présente sur le Canigou et les rivières qui n’avaient pas vue autant d’eau depuis un moment s’étalent jusqu’à la mer. La tramontane va nous accompagner jusqu'à la fin du mois.

En avril, ne te découvre pas d'un fil

26/03/2009

L'Almanach - Mars 2009


Mars 2009
Pensée du mois

Ceux qui pensent à tout n'oublient rien et ceux qui ne pensent à rien
font de même puisque ne pensant à rien ils n'ont rien à oublier

(Pierre Dac)



Nouvelles de Brise dhe Mar

Le petit tarde à quitter son nid pour tâter des premiers airs. Il reste encore pas mal à faire pour tenir les délais. Il s'est recouvert de son bel antifouling aux couleurs de cuivre à l'ancienne qui nous l'espérons protégera ses coques pour lui conserver une bonne glisse. Avec ses derniers aménagements, le navire prend tournure. C'est l'occasion pour la cap'tine d'exercer ses compétences en aménagement intérieur pour optimiser le cadre de vie et au cap'tain de procéder aux dernières mises au point techniques en collaboration avec des ouvriers qualifiés et à l'écoute. Il reste à Brise dhe Mar à déployer ses ailes et à rejoindre l'élément liquide.


Cockpit

Le carré
Cuisine

Le début du mois a vu se succéder le déménagement, l'installation des meubles entre maison de famille et garde meuble, les dernières démarches administratives, les mises à jour des vaccination, les arrêts des derniers abonnements aux revues et autres média, etc...... et nous avons essayé de mettre en oeuvre le magnifique aphorisme de Pierre Dac sous tous ses aspects. Nous avons fini de faire chauffer le scanner, instrument magique pour avoir avec soi tous les documents nécessaires au voyage.

Ces mois de préparation terrestre se terminent par le déménagement, grande coupure avant le départ. Les anciennes habitudes s'éloignent et avant de prendre un nouveau rythme nous allons voguer entre deux modes de vie pour un petit mois de vagabondage squattant la chaumière de Christophe et Rachel qui nous accueillent à Claira. Nous ne sommes qu'à 15 km du chantier ce qui va permettre de refaire un peu de mise en jambe par une utilisation régulière du deux roues. Une petite pause nous fait du bien car il n'y a pas eu beaucoup de temps libre depuis la mise en oeuvre active du projet et l'organisme peine un peu. Le soleil du sud va recharger les accus et l'appendice nasal commence à luire de tous ses feux.

Un gros tas pour l'Espace
Un petit tas pour la bonne vielle Ford

Les derniers achats avant le départ ont été réalisés et une belle cargaison a du être chargée dans les voitures pour descente vers le sud en vue de l'armement définitif. Comment faire tenir trois ans d'équipement dans deux voitures: un problème de géométrie dans l'espace intéressant à résoudre. Les voitures seront vendues ou cédées sur place, pour conserver une autonomie de déplacement jusqu'au départ.

Tout tient dans l'une
et dans l'autre - Ouf


Evènements du monde

Vendée Globe - Les derniers sont arrivés au Sables d'Olonne, réalisant une expérience humaine formidable, se battant jusqu'au bout malgré un matériel fatigué. Bravo à Raphael Dinelli et Norbert Sedlacek.

Dernières promenades dans la côte bourguignonne avant le départ vers les côtes méditerranéennes et océanes. Les vignes exhalent la fumée des brûlots qui se mêle aux brumes de mars. Le soleil encore timide commence à réchauffer les ceps, dans une lumière d'or qui est certainement à l'origine du nom de notre département, la Côte d'Or. Quelques giboulées de neige salueront notre départ.


Météo du mois

Le début de mois reste froid avec brumes matinales de bonnes augures. Les cigognes sont passées au dessus de nos campagnes, annonçant le retour du printemps. Les derniers jours du mois sont froid avec retour de la neige en Bourgogne et tramontane fraîche sur la côte.

Autant de brumes en Mars, autant de fruits en mai

23/02/2009

L'Almanach - Février 2009


Février 2009
Pensée du mois

Rien de ce qui est fini n'est jamais complètement achevé
tant que tout ce qui est commencé n'est pas totalement terminé


Nouvelles de Brise dhe Mar

Le petit s'est couvert avec un pontage qui lui donne déjà l'air d'un grand. Au milieu de ses petits frères, il poursuit sa croissance avec des aménagement intérieurs en plein essor. L'accastillage se complète avec encore des choix à trancher.

Déja l'air d'un grand
Un petit tour dans le carré

Nous profitons des journées hivernales enneigées pour compléter la bibliothèque informatique du bord : scan des documents nautiques, enregistrement de vieilles cassettes d'anglais pour le perfectionnement à poursuivre, numérisation de vieux 33 tours qui grattent pour les soirées au mouillage. Les cartons commencent à se remplir: un carton pour le bateau, un carton pour le déménageur... sans oublier, toutes les démarches administratives, bonheurs de notre société et qui sont largement améliorées par les nouvelles technologies ; tapez 1, puis tapez 2, puis tapez 3 et après une dizaine de minutes ... désolé toutes nos conseillers sont occupés! Par contre, le recours au net pour les prélèvements automatique et les factures électroniques sont une aubaine pour le voyageur.

Nous avons eu les honneurs du Bien Public, journal de la région (lire l'article)


Evènements du monde

Vendée Globe - arrivée le 1er février 2009 à 16h 11' 08". Le vainqueur est Michel Desjoyaux en 84 jours 03h 09mn 08sec. Toutes nos félicitations pour la performance humaine et sportive. Nous n'irons pas tenter de battre son record. Les autres concurrents vont se succéder. Ils méritent tous le respect pour un tel engagement. Une pensée particulière pour Marc Guillemot, courage et humanisme et Samantha Davis pour son moral et son humour. Encore trois coureurs sont en courses, souhaitons leur bon vent pour la dernière ligne.... qui n'est pas si droite que cela (Pour les informations générales rendez-vous sur vos média habituels.)


Météo du mois

Le début de mois est l'occasion pour les dépressions de s'exprimer régulièrement en cortège délivrant des épisodes neigeux à répétition. Nous verrons si l'adage se confirme.

En février, beaucoup de neige, d'un bel été, c'est le cortège

01/02/2009

L'Almanach - Janvier 2009


Janvier 2009
Pensée du mois

A méditer après les repas de fêtes :

Ce qui se dit à table, se plie avec la nappe


Nouvelles de Brise dhe Mar

La construction avance, les questions administratives aussi. L'armement est en cours avec une liste de question à la Prévert qui s'allonge tous les jours. Le déménagement de la maison s'envisage. En résumé, le projet avance.


29 Janvier 2009

Evènements du monde

St Vincent Tournante le 24 Janvier à Chardonnay : village qui revendique la paternité du cépage bourguignon, le plus recherché au monde (AB). La pluie était au rendez-vous. (pour les informations générales rendez-vous sur vos média habituels.)


Météo du mois

Mois de janvier très froid jusqu'au 15 janvier avec des températures de -3° à -10°. Puis passages dépressionnaires en fin de mois avec vent puissant dépassant 90 nds dans le sud-ouest.

S'il pleut à la St Vincent, le vin monte dans le sarment,
mais s'il gèle, il en descend.

10/12/2008

Almanach du marin Bourguignon

« Tout penseur avare de ses idées est un penseur de Radin » (Pierre Dac)

2009marinbourguignonG.jpg

J’ai été bercé au rythme de l’almanach Vermot (fondé en 1886) dans ma jeunesse (je me suis mis à sa lecture quelques années plus tard), conçu pour être lu au rythme d'une page par jour. Celles-ci contiennent des informations diverses, parfois utiles, des blagues et des calembours, des illustrations et divers autres éléments rassemblés pêle-mêle.

Vermot 1886
Vermot 2008

Les marins n’ont pas été en reste avec l’almanach du Marin Breton (111éme année) que tout navigateur sur les côtes bretonnes se doit de posséder à bord (Edité par lŒuvre du Marin Breton).

Marin Breton 1899
Marin Breton 2009

Ma pratique de l’almanach s’est approfondie, par la suite, par la lecture régulière de l’almanach bourguignon actuellement dans sa 32éme année (Préparé et édité par jean François Bazin et Gérard Curie).

L'almanach Bourguignon 2000
L'almanach Bourguignon 2009

L'un des plus anciens almanach connus est Les Travaux et les Jours, poème d’Hésiode (VIIIème siécle av. J.C.),qui est un traité de navigation, d'agronomie et de morale. Il se termine par un calendrier de jours fastes ou néfastes.

L’almanach est l’ancêtre du Blog, qui peut être construit sur le même modèle et il paraît normal d’y consacrer une rubrique

S’inspirant du principe de l’almanach, cette rubrique égrènera les pensées, maximes (pensée énoncée ou adoptée comme règle de conduite) et aphorismes (phrase sentencieuse qui résume en quelques mots ce qu’il y a de plus essentiel à connaître sur une question) (un peu de sémantique n’a jamais fait de mal), associées aux anecdotes et évènements du jour. Il n’aura certes pas la régularité des divers almanachs, mais nous portera sur les humeurs du temps et de l’esprit.

Mode d’emploi

Par respect pour les auteurs, ceux-ci seront cités chaque fois qu’ils sont connus. Toute personne connaissant l’auteur inconnu sera aimable de nous communiquer son nom afin de « Rendre à César, ce qui appartient à César »

Quelques sigles pour la pratique de cet almanach :

AI :auteur inconnu ; AMB : Almanach du Marin Breton ; AB :Almanach Bourguignon.

Pour débuter quelques aphorismes :

« Dans la vie, il faut savoir ce que l’on veut, quand on le sait, il faut le dire, quand on le dit, il faut le faire… et le faire jusqu’au bout » (Georges Clémenceau)

« Dans la vie, il faut apprendre à faire, ensuite il faut faire, ensuite on peut faire faire, puis on peut laisser faire » (AI)

« Prolonger les adieux ne vaut jamais grand-chose … ce n’est pas la présence que l’on prolonge, mais le départ » (Princesse de Bibesco - Le sapin et le Palmier)

« Bonheur : faire ce que l’on veut et vouloir ce que l’on fait » (Françoise Giroud)

Et nous terminerons cette note, comme nous l’avons commencée, par une pensée de Pierre Dac dont San-Antonio disait « Dire qu’il existe des gens qui préfèrent François Mauriac à Pierre Dac. Comment se peut-ce ?

« Si rien n’est moins sûr que l’incertain, rien n’est plus certain que ce qui est sûr »