Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/12/2013

Coup de coeur

Ferry à 7 heure pour traverser le chenal qui sépare l’ile de Sao Vicente de celle de Santo Antao. Nous faisons la traversée en compagnie de Mathieu et Sev, nos voisins de ponton dont nous reparlerons.

A l’arrivée, c’est la bousculade des aluguers qui se font la guerre des prix pour emmener les arrivants. Un jeune actif réussi à nous détourner vers son véhicule. Bien entendu on attend qu’il se remplisse puis on démarre. Nous remarquons rapidement qu’il ne prend pas la direction de la route de la côte que nous voulons emprunter. Il faut monter un peu la voix pour qu’il fasse demi-tour et nous ramène à notre point de départ pour nous confier à un autre alluguer qui va dans le bon sens. Tout se termine avec le sourire et des excuses de sa part. il a tenté un coup, cela ne marche pas, pas de problème : no stress.

20131207puntodosol1.jpg Le deuxième véhicule rempli à plein nous partons en direction de Punta Do sol où nous avons réservé des chambres chez l’habitant depuis la marina (un tuyau de radio ponton). La route goudronnée sur 15 km (cadeau du Luxembourg) retrouve son revêtement d’origine en petit pavé. Elle suit une côte abrupte et désertique avec des criques rocheuses où viennent butter les vagues bleu turquoise. C’est une ballade d’une petite heure de toute beauté. Peu avant l'arrivée on découvre les sommets et les vallées vertes de la côte nord de l'ile.


Nous arrivons à Punto Do Sol, au nord de l’ile. Petit port de pêche de 4500 habitants qui était le port principal de l’ile avant que Porto Novo où le ferry nous a déposé ne reprenne le dessus. Cette petite ville a retrouvé un rythme très calme et on finit vite par reconnaître les habitants. Tout le monde se salue dans une ambiance cordiale.

20131207puntodosol5.jpg

Notre aluguer nous arrête devant chez Sissi, notre hôte potentiel qui nous indique qu’il y a eu une confusion et qu’elle ne peut nous recevoir, mais cela ne pose pas de problème, nous sommes immédiatement aiguillé chez « Dedey » un peu plus loin mais plus proche du « centre ville ». Nous sommes très bien accueilli par un couple âgé, dont le mari parle allemand. On nous conduit vers une autre bâtisse où nous attendent deux chambres avec salle de bain. Confort spartiate mais propre avec vue sur le port. Nous prendrons nos petit déjeuners, copieux, chez nos hôtes.


Nous avions acheté une carte de l’ile avec les chemins de randonnées et après une petite douche, froide, nous décidons de partir sur le chemin en corniche pour rejoindre le village de Fontainhas. Martine et moi poussons jusqu’à la corniche et rebroussons chemin (environ 3 heures de marche), Thibault et Anne So poussent jusqu’à
Formiguinhas / Aranhas / et Cruzinha da Garça (= 4 heures environ à flanc de falaises).

Pour rentrer, ils prendront un aluguer qui passera dans le lit du torrent avant de rejoindre une petite route, traverser un col et rejoindre Punto Do Sol. (voir la note sur la ballade).

20131207puntodosol4.jpg

Le soir nous allons prendre "om clebs" (une pression en créole Cap Verdien) à la Caleta por Sol tenue par une française avec vue sur mer. On y restera diner, très bien, dans une bonne ambiance. Partageant éducation langage créole et langage français avec le serveur. Nous y prendrons pension pour nos diners rencontrant les habitués.


 

 


D’autres ballades vont se succéder les jours suivants que nous vous ferons partager.

20131207puntodosol3.jpg

17:25 Publié dans 11 Escales | Commentaires (0) | Tags : escale

Les commentaires sont fermés.