Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/11/2008

Avril 1981 - SNIM Marseille

En avril 1981, les glénans ont acquis depuis peu un superbe navire de course croisière de 14,60 mètres de long, le Palynodie qui appartenait à Gaston Deferre. Le bateau est engagé dans la SNIM. Cette course crée en 1965 par la Nautique se court tous les ans à Pâques.

L’impression de puissance est immédiate en arrivant sur le quai en voyant ses lignes très élancées. C’est rapidement la prise de contact avec la grande soute avant qui sert à la fois de soute à voile et de couchette. L’avitaillement est rondement mené dans un carré très fonctionnel puis c’est la découverte du plan de pont et le détail de la voilure très fournie.

Une belle ligne
Soute à voile
Avitaillement et carré

L’équipage constitué de chef de bord des Glénans et de jeunes stagiaires va s’entraîner quelques jours avant de participer à la course. Se trouvait à bord, Alain qui allait devenir pour un temps chef de base à Marseillan et que je retrouverais pour nos entraînement d’hiver avec les Rush Royal et Luc, jeune stagiaire très présent.

Prise en main
Appareillage vieux Port
Premier bord

Nous quittons le vieux port par petit temps pour se mettre en main un beau gréement avec spis de 200 m2, triradial et gennaker. Tout le mode est sur le pont pour se familiariser avec les manœuvres.

Envoyer le spi
Réglages spi
A affaler le spi

Les entraînements se poursuivent avec un temps parfois couvert jusqu’à la nuit avant retour au port.

Au largue
sous Triradial
Fin d'entraînement

Le premier jour de course va débuter par une calmasse compète avec un départ qui se fait attendre .

Direction la ligne
Stand by
Attente du top

Les autres jours seront plus intéressants avec une bonne brise qui va permettre au bateau de donner toute sa puissance. L’intérieur se transforme rapidement en soute à voile.

Dans la plume
Au lest
Cherchez l'erreur

Nous aurons l’occasion de belles empoignades avec quelques coups bas dont un refus de priorité qui nous enverra au lof avec rupture des drosses de barre sous spi et gennaker. L’équipage très réactif, mettra rapidement la barre de secours en place et poursuivra la manche avec un classement honorable.

Du monde derrière
A la barre
Sous spi et gennaker

Le bateau étant sans moteur, nous aurons l’occasion de faire une belle manœuvre de port sous voile avec un créneau entre les catways avec foc à contre pour culer entre deux places. Avec un bateau de plus de 14 mètres, la manœuvre fût appréciée des autres compétiteurs.

Calanque droit devant
Entrée
Une belle sensation

La course se terminera par une remise des prix au cours de laquelle nous avons pu assister à un spectacle mémorable. Devant la terrasse où était rassemblé l’ensemble des compétiteurs (marins dit aguerris), un propriétaire avait mis le cap sur le quai entre deux catways avec son foc qui portait en plein. Les quolibets allaient bon train. Après quelques manœuvres peu orthodoxes pour retourner le bateau et partir vers le large, le skipper et son navire passent devant la terrasse et ses centaines de personnes hilares. Il salue alors l’assemblée en tournant le dos et en baissant son pantalon, ce qui lui vaut les applaudissements de l’assemblée. Où comment retourner son bateau et la situation.

Nous finirons la semaine par une petite ballade vers les calanques de Marseille ce qui permettra de faire de belles photos de ce superbe navire.

Pour le plaisir des yeux

 

 

Les commentaires sont fermés.