Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/11/2008

1987 - Le Belem - 40 ans des Glénans

Pour le 40éme anniversaire des Glénans en 1987, une croisière sur le Belem au départ de Lorient avec escale à l’Archipel et remontée à Brest avant retour au point de départ, avait rassemblé une quarantaine de chefs de bord de l’association.

J’eus le bonheur d’en faire partie et d’en rapporter des souvenirs inoubliables de moments forts de navigation. J’avais à l’époque fait des prises de vue que je n’avais jamais pris le temps de mettre en forme. Cette note sera l’occasion de remédier à cette lacune.

Belem au large
Mouillage à l'Archipel

L’arrivée sur le Belem est impressionnante avec cette coque à la fois massive et élancée. La première impression en montant à bord est la complexité des manœuvres. Rapidement grâce à un équipage très au point et près à partager son savoir, nous allons nous familiariser avec le gréement et les manoeuvres qui nécessitent une bonne coordination de l’équipage sous la houlette du commandant Jean Randier et de son bosco Daniel Jéhanno qui nous réserveront quelques bons moments de navigation.

Découverte et premières manoeuvres

L’escale à l’Archipel est l’occasion d'inaugurer un bas-relief en l’honneur de Philippe Viannay, fondateur du centre de Formation International, qui deviendra le Centre nautique des Glénans, avec son épouse Hélène qui est présente. C’est l’occasion pour tous les présents d’assister à l’inauguration d’une éoliénne.

Quelques moments de la cérémonie des 40 ans

tasdepois.jpg

 

Ce sera ensuite un nouveau départ avec un équipage déjà amariné et motivé pour les manœuvres. Le commandant nous offrira une remontée du goulet de Brest par bonne brise sur un bord. Puis ce sera un grand moment que je n’ai jamais oublié : La traversée des Tas de Pois, situés dans le prolongement de la pointe de Pen-Hir à proximité du cap de la Chèvre. Je vous laisse apprécier l’intensité du moment.

 

La traversée des Tas de Pois sous voile

Le lendemain, après avoir mouillé derrière le cap de la Chèvre, nous ferons un départ du mouillage sous voile seule. Une manœuvre complexe qui fait culer le bateau sur près d’un mille avant de repartir après avoir décroisé les vergues.

Appareillage du mouillage sous voile

Comme toute croisière qui se respecte, après avoir briqué le pont et mis de l'ordre dans le gréement, nous fêterons tous ces évènements un verre à la main, l'alcool ayant été banni pendant la navigation. Certains se reconnaîtront peut-être. J’aurai une petite pensée pour celle qui chantait si bien "Et pourtant je ne suis qu'un fille" Jeanne, une très bonne navigatrice présente sur ces images. Ceux qui l’ont connu comprendront.

Les derniers bords avant le pot de l'amitié

00:00 Publié dans 05 Rencontres | Commentaires (1) | Tags : glenans, croisieres

Commentaires

Bon sang J***** l* C** je ne croyais plus jamais entendre le rire de cette bonne copine disparue. a me fait tout drôle et assez mal il faut le dire.
Je l'ai eu comme chef de bord plusieurs fois aux liaisons et sur "Glénan" et "Palynodie-Glénans" .....j'avais été aussi la voir à N**** ou elle était véto.
De retour au CNG après une interruption et un déménagement j'avais alors appris son décès.

Je vais revoir ce petit film mis en favori

Philippe stagiaire moniteur et maitre de logis de 1973 à 1985.

réponse du cap'tain:
Parlant des Glénans qui m'ont apporté une si bonne approche de la mer et de la navigation, je ne pouvais oublier J***** qui " n'était qu'une fille..." sa chanson fétiche entonnée de sa belle voix de marin de qualité.

Écrit par : Philippe | 01/05/2009

Les commentaires sont fermés.