Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/11/2008

Essayer - partir

Aller frotter sa réalité à ses rêves

essayer.jpg

En hommage à Bernard Moitessier (photo), très modestement…

" Tamata (dernier bateau de Bernard Moitessier) veut dire « essayer ». Mais, le problème, dans la vie, c'est que « essayer » veut dire aussi « risquer d'avoir peur ». La peur de ne pas y arriver, la peur de ne pas être assez fort. J'écoute ma peur et je ne fais rien. Je préfère faire seulement ce qui ne m'occasionne aucune peur. Et alors je ne fais rien. Et il est possible aujourd'hui de réduire la peur au minimum. Mais la peur est une chose très importante, biologique, c'est une émotion primaire. Sans la peur, on ne vit pas, on végète. «Essayer», je pense, signifie tout simplement entreprendre une action tout en acceptant la peur. Le courage sans la peur n'existe pas. Si tu n'as pas peur, tu ne fais preuve d'aucun courage, tu es simplement con.
Et je retrouve l’idée de Bernard : tu as peur, mais tu essaies, tu dois essayer et si ça ne marche pas, au moins, tu as essayé. C’est ça le devoir, ce n’est pas de réussir, c’est d’essayer.
"
Ugo Conti - (Bernard Moitessier - Au fil des rencontres Veronique Lerebours - Edition Arthaud)

"
Prendre la mer, c’est tout sauf une fuite, c’est au contraire une discipline et une contrainte. Décider d’aller chevaucher les vagues, c’est une conquête et, pour conquérir, il faut partir. C’est l’extraordinaire tentation de l’immensité. La mer, c’est le cœur du monde. Vouloir visiter les océans, c’est aller se frotter aux couleurs de l’absolu. "
Olivier de Kersauson - (Ocean’s song)

" Voyez vous, dans la vie, il n’y a pas de solutions. Il y a des forces en marche : Il faut les créer et les solutions suivent.
"
Antoine de St Exupéry - (Vol de nuit - Chapitre XIX)


Ces quelques pensées résument à elles seules l’objet du projet relaté dans ce site.
Aller se frotter à l’absolu, sans vouloir, ni pouvoir se comparer aux illustres prédécesseurs, c’est prendre sa décision, la mettre en œuvre, la réaliser et voir si le choix fut juste.

Le seul moyen de le savoir est de le tenter.

Au-delà de la mer, cette aventure en couple, est l’occasion de poursuivre la découverte du monde sur un projet commun, en l’abordant par ses propres moyens.
Chacun ses motivations : pour le Cap’tain, la voile et la mer ; pour la Cap’tine le voyage et les rencontres ;

Pourquoi un site ?
Partir ne veut pas dire se couper du monde, c’est au contraire l’ouvrir.
La technologie nous permet de faire profiter notre famille, nos amis et tous ceux qui le désirent de cette expérience. Une parmi tant d’autres.

On s’enrichit souvent de l’expérience de l’autre, espérons que nous contribuerons à alimenter celle de nos lecteurs.

12:00 Publié dans 01 Histoire de partir | Commentaires (0) | Tags : historique

Les commentaires sont fermés.