Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/11/2008

Les Glénans

Faire face aux éléments, lorsqu’ils sont déchaînés, n’est certes pas une petite affaire. Il faut alors connaître la mer, savoir que vous la connaissez, et ne pas oublier qu’elle a été faite pour qu’on navigue dessus. Joshua Slocum (Sailing alone around the world).

20081119captainglenans.jpgC’est dans la diversité des situations que l’on acquiert l’expérience, la mienne débute au Centre Nautique des Glénans.

Stage à terre
(en savoir plus)
Après deux stages à terre, j’ai la chance de me former au monitorat avec un homme remarquable qui se cache derrière des coups de gueule fantastiques : Jean-Louis Goldschmidt, dit Goldo.
Il disait : « Le stage à terre prépare la navigation. Fautes ou laxisme dans la manœuvre engendrent les pépins. Cela dit, relever une erreur ne met pas en cause la personnalité ou l’honneur du stagiaire. Le débutant est là pour faire des bêtises, nous, pour y parer. »

Des bêtises, j’en ai fait, dont la perte de mon mat sur ma première croisière comme chef de bord sur Mousquetaire car je n’avais pas pris garde au courant traversier en remontant l’Odet avec le flux. Depuis, je prête une attention toute particulière à l’observation de la surface de l’eau pour m’imprégner des rivières marines engendrées par les marées.

Monitorat (en savoir plus)
20081119dogre.jpgLes années passées comme moniteur puis chef de bord et chef d’île au Glénans m’ont apporté une richesse d’expérience. Prévoir, éviter ou réparer les erreurs accumulées par les stagiaires, représente des années de navigation. La diversité des bateaux et des gréements contribue également à s’imprégner du sens marin : De la Cavale au Dogre des îles en passant par la Caravelle puis les Choses pour revenir au dériveur avec le Vaurien ; du Corsaire à la Goélette des îles au doux nom de Folavoahl, tous les gréements nous passe entre les mains (sloop, voile au tiers, voile à corne…..)

Le bateau des liaisons (en savoir plus)
20081119PENAMEN.jpg L’Archipel (12,50 m) et le Pen a Men (12 m) peuvent embarquer chacun 50 passagers et des vivres. Ces deux bateaux assurent les transports en tout genres entre Concarneau et les îles. C’est une formidable école de mer, que de se voir confier la bonne marche de ses bateaux et d’en assurer les manœuvres tant au port qu’au mouillage. Une saison durant, j’ai pu assumer la fonction prodigieuse de patron des Liaisons. Au delà de l’expérience maritime, la notoriété de la fonction qui consistait notamment à livrer le cidre sur les îles, débouchait sur un accueil chaleureux sur les différents stages.

20081119bequillage.jpgInitiation Croisière et stages chef de bord (en savoir plus)
Après les stages à terre, vient la croisière avec les stages sur Mousquetaire, Dogre, Cotre des Glénans, Nautile, où l’on apprend à manœuvrer au bon moment, faute de winch. On apprend également à anticiper ses atterrissages, faute de moteur. On apprend également la vie à bord, le respect des autres et la sécurité.

La Sécurité
S’il était demandé à ceux qui, vaille que vaille, tentent, jour après jour, de recréer aux Glénans l’esprit de sécurité « Qu’est-ce que la sécurité en mer ? », ils pourraient répondre : « C’est quand il y a suffisamment de gens qui respectent la mer ».
Ce combat mené depuis l’origine des Glénans, est d’autant plus nécessaire que s’est établie une alliance objective entre des administrations qui s’alignent sur les fantasmes et les peurs du public et des marchands qui exploitent l’éventaire des nouvelles amulettes obligatoires. (extrait de la mer vue des Glénans- Ed. Seuil 1978)

La Croisière et la course-croisière
198211stanneappareillage.jpgLa navigation sur Sereine et Saint-Anne VII, c’est déjà le rêve aboutit du glénanais de base. Sereine, belle dame de 12,50 m lancée en 1952, pèse ses 12 tonnes que l’on mesure à leur juste valeur lorsqu’il faut ramener le bateau à la godille par faute de vent. Sereine est désormais classée au Monument historique du patrimoine français depuis 2001 et à reçu plus de 300000 stagiaires. Un regret, je n’ai jamais eu l’occasion de naviguer sur Glénan, sloop de 13,07 m aux lignes racées.


198104snimmarseille.jpgUn bon souvenir, la participation à la SNIM (Semaine nautique internationale de Marseille) sur le magnifique sloop dénommé Palinodie avec humour par son ancien propriétaire, Monsieur Gaston Deferre, avant qu’il ne devienne pour quelques années propriétés des Glénans. Ce fut l'occasion de découvrir la course croisière et et l'euphorie des départs et du passage de la première bouée.

Voir le DIAPORAMA

 

Cotre et Dogres des Glénans
Le Folavoahl
Cotre des Glénans
Mousquetaire

Commentaires

Bonjour,

Je suis à la recherche de tout documents, phots et témoignage sur les cotres des glénan et particulièrement "souris grise".
en effet, avec des amis nous sommes les nouveaux propriétaires de l'épave de souris grise et sous sommes en train de le restaurer.
Cette restauration fait aussi l'objet d'un site internet en cours d'élaboration, d’où la recherche de documents.

www.sourisgrise.lesite.pro

en espérant vous intéresser a suivre cette aventure et pourquoi pas à y contribuer

cordialement

Olivier

Écrit par : Olivier | 05/01/2014

Les commentaires sont fermés.