Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/12/2013

Kyte à salamansa

De retour au bateau nous essayons d’en savoir plus sur les modalités pour régler notre problème. Les contacts, bien qu’un peu difficiles, sont possible grâce à internet (vive les clés 3G ) et le téléphone.

Il faut clarifier les responsabilités et les intermédiaires avec qui traiter. Nous en profitons pour reposer les  carcasses après les « trek » des derniers jours.


la plage de Salamansa

Thibault et Anne-So profitent du vent qui s’est levé pour rejoindre un beau spot de kyte-surf sur la plage de Salamansa. Une baie fermée, une belle plage de sable, des couleurs turquoises et des rouleaux qui rendent parfois le décollage un peu difficile.

Peu de monde sur un spot qui s’organise autour de deux containers transformés en bar.


Kyte-surf

Le paysage est superbe avec une vue sur l’ile de Santo Antao de l’autre côté.

Cela permet aux deux sportifs de s’en donner à cœur joie et de tirer une belle langue en fin de journée.


Un spot Sportif

Les amis des bateaux Sylva (Mathieu et Sev), Marie-Galante (Yves), les Brigantin sont de passage à Salamansa au cours de leurs nombreuses marches à travers l'ile. Nous nous retrouverons tous pour une superbe soirée.

20131221rencontre.jpg

15:25 Publié dans 11 Escales | Commentaires (0) | Tags : escale

10/12/2013

Trek à Santo Antao

Les jambes encore souples, après la balade de la veille, nous décidons de nous lancer dans un grand trek au départ de Agua de Caldeiras à 1500 métres d’altitude pour rejoindre Ribeira Grande tout en bas en bord de mer.Nous prenons un aluguer qui va nous faire découvrir la petite route de la corde . Nous mettrons une heure pour faire les 20 km compte tenu du dénivelé important et des nombreux virages d’une route qui serpente entre les crêtes et les cols. Nous avons de la chance, les sommets sont bien dégagés.


Nous prenons un chemin fleuri qui traverse une forêt de mimosa, contourne le cratère de Cova de Paul et  sous les conifères nous mène au bord d’une crête vertigineuse qui nous permet d’apercevoir notre destination tout au bout de la vallée en contrebas.

Foret de Mimosas
Cavo de Paul
La vallée à descendre

La descente est impressionnante, empruntant un chemin empierré, ressemblant le plus souvent à un immense escalier qui descend en zig-zag à flanc de montagne.


Une descente raide

Malgré quelques passages difficiles où il faut mieux regarder où l’on met les pieds, nous pouvons admirer les paysages grandioses qui s’offrent à nous.

Plaisir
des
yeux

Nous atteignons un peu plus bas l’altitude des cultures en terrasse. La vallée est toujours irriguée par des sources qui sont canalisée vers les cultures. C’est un travail colossal qui a été réalisé. Il faut de bonnes jambes pour entretenir les parcelles et récolter les fruits du labeur.

Entre Terrasse
et
cascades

On y trouve, canne à sucre pour la production de rhum local, bananes, café et  autres cultures vivrières.

canne à sucre
banane
Café

En début d’après-midi nous atteignons les premiers villages accrochés au escarpement. Nous croisons des jeunes qui s’adressent à nous en  français en riant de leurs essais dans notre langue. Les enfants vont tous à l’école avec parfois plus d’une heure de marche dans des chemins très raides. On est loin du dépôt en voiture devant l’entrée de l’école en France.

Un petit regard en arrière sur la vallée et sur un bananier en pleine croissance et nous abordons la dernière partie de notre trajet en rejoignant la route qui nous mènera, 3 km plus loin à Ribeira Grande.

Les cultures en terrasse
Comment naissent les bananes

Nous sommes content de rejoindre Punta Do Sol en aluguer, une certaine lassitude dans les jambes.

Après une bonne douche froide et un peu de repos, on dégustera une bonne langouste.

Le lendemain, Martine et les jeunes repartent pour  Cavo de Paul, pour faire la descente depuis le cratère occupé par de nombreuses parcelles agricoles jusqu'à Paul dans la vallée.


Cavo de Paul

La descente est un peu moins raide que celle de la veille, mais reste rude. Il sera difficile de descendre les escaliers pendant un à deux jours compte tenu des tensions sur les cuisses.

A suivre
une descente
un peu rude

Le lendemain nous rejoignons, Porto Novo, par aluguer pour nous par un dernier trek pour les jeunes. Notre ferry ne navigue plus depuis deux jours pour une raison que nous ignorons. Nous arrivons à prendre des places pour la seule liaison restante avec Mindelo sur un petit bateau où la place est limitée.. La traversée est sans souci et nous retrouvons Brise dhe Mar dans la soirée.

16:08 Publié dans 11 Escales | Commentaires (1) | Tags : escale

09/12/2013

Ballade à Cruzinha da Garça

 Après avoir demandé notre chemin en Franco-portugais à un entrepreneur en construction, nous longeons le terrain de foot, puis tournons à gauche après le cimetière avant de rejoindre une « route » en petites pierres taillées qui longe la mer en corniche. Malgré le vent qui nous rafraichit, il fait une bonne chaleur et nous profitons des falaises qui nous délivrent des passages à l’ombre.

La route
Une corniche superbe
Fontainhas

Après une heure de marche où Les dénivelés ne sont jamais importants, mais avec des montées et des descentes qui se succèdent à un rythme soutenu, nous découvrons au détour d’un virage le petit village de Fontainhas sur son éperon rocheux. Autour du village s’étalent des cultures en terrasse qui nécessitent une bonne condition physique (d’ailleurs nous ne rencontrons aucun obèses sur le chemin). Les aluguers ne vont pas plus loin que ce village. Après les deux ruelles qui le traverse, le chemin est un chemin de muletier.


Un mur naturel

 Après une petite pause casse croute nous montons jusqu’à la corniche qui ferme la vallée. Nous décidons de rebrousser chemin pendant que les jeunes poussent jusqu’à Cruzinha da Garça à 3 heures de marche de là.Le chemin, bordé de murs de roche, réserve quelques surprises aux géologues amateurs. Grottes, orgues de basalte, trous crées par l’érosion, pitons rocheux…

En contrebas, quelques criques abritent des plages. L’eau est turquoise, les vagues viennent se fracasser sur les récifs. A Aranhas, les maisons de pierre de ce village abandonné servent désormais à stocker le maïs cultivé aux alentours.


Vers Cruzinha

 A Cruzinha, les enfants ont inventé de belles voiture « télécommandées » à commande directe.


Voiture "télécommandée"

Cruzinha vit au rythme de son petit port de pêche. Les jeunes trouve un aluguer qui va les ramener à Punto Do Sol.

Aluguer
Cruzinha
Clim

Pas besoin de clim, on est directement à l’air. Pour quitter le village, le véhicule emprunte le lit d’un torrent avant de rejoindre une petite route qui passera un col dans les nuages avant de redescendre dans la vallée.

Premiers kilométres
le col à franchir
Dans les nuages

Demain, grand trek au départ de Agua de Caldeiras à  1500 m d’altitude.

14:36 Publié dans 11 Escales | Commentaires (0) | Tags : escale