Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/05/2010

L'Almanach - Mai 2010


mai 2010
Pensée du mois

Auspices: du latin Avis (Oiseaux) specere (regarder):

Les augures selon le vol des oiseaux

Nouvelles de Brise dhe Mar

Brise dhe Mar a commencé son périple

Devant le gros refroidissement généré par la forte depression du début de mois, nous avons sorti notre petit chauffage électrique pour essayer de réchauffer le carré. Pour le corps, nous préférons un petit vin corsé du Roussillon devant un bon petit diner. Le lendemain, il fallait évacuer 200 litres d'eau qui avaient coulé dans les plis de la grand voile et faire sécher écoutes et coussins sous un fort vent de tramontane à 30 nds, avec rafales à 40 nds, dans le port de Canet où nous étions restés sagement pour laisser passer cette violente tempête.

Bernard et Huguette, nous avaient rendu visite quelques jours auparavant profitant d'une belle journée


La cap'tine se chauffe les mains
avant de se réchauffer l'intérieur

Profitant d'une fénêtre météo nous mettons le cap sur Port lligat, où résidait Salvador Dali. Cette magnifique Cala étant encombrée par les coffres et le mouillage étant interdit, nous passons par Cadaques, de l'autre coté de la pointe avec, là aussi des coffres partout aux bons endroits de mouillage. Nous décidons de pousser jusqu'à Roses où nous arrivons avec une bonne brise. La prise de quai par vent de travers nécessitera deux essais. Le lendemain, nous faisons faire 180° au bateau pour se trouver face au vent, ce que nous ne regrettons pas dès le soir car nous sommes bercé par 35 à 40 nds de vent dans le port.


La citadelle de Roses
Bien calé en marina

Nous mettrons à profit cette escale pour visiter la citadelle qui permettra à Martine de voir que notre mouillage n'est pas si imposant que cela et la petite ville de Roses., pleine de charme à cette saison


La citadelle
Petite ancre

En attendant que le vent passe dans le bon sens, je m'attele à la recherche d'une entrée d'eau dans la cale moteur babord. La Cap'tine a la bonne idée de tirer de l'eau à ce moment ce qui envoie une bonne giclée dans la cale. C'est la pompe à eau douce qui est morte. Contact est pris avec le SAV de Catana pour nous faire adresser une pompe à Barcelone, où je procéderai à l'échange. En attendant on fera marcher la pompe tribord.


A l'entrainement
Au mouillage à Blanes

Une belle navigation pour rejoindre Barcelone, avec une escale au mouillage à Blanes. Ce Petit port de pêche, nous permet d'admirer les jeunes filles à l'entrainement d'aviron de mer. Le vent, ayant comme prévu tourné dans le bon sens, la nuit fût calme. Le lendemain, le bateau profite d'un vent sur la hanche babord de 10 nds pour filer tranquillement à 6 nds sur une mer belle. En longeant la côte, on aperçoit très bien la sacrada Familia en approche de Barcelone.


La sacrada Familia vue de mer
On se sent petit

A l'arrivée à la marina de Port Vell, il faut caser le bateau dans une place étroite et le cap'tain et un peu tendu pour la manoeuvre. En y allant doucement, le bateau trouve sa place avec les félicitations du Marinéro qui nous accueille.

Bien amarré, notre "grand bateau" parait tout petit à côté de ses congénéres. Qui, eux même, paraissent dérisoirement ridicule en taille par rapport au magnifique ketch de 50 mètres amarré en face.

Comme quoi, on est toujours le petit de quelqu'un ! Et il faut mieux un petit chez soi qu'un grand chez les autres.


Notre petit chez soi
Le grand des autres

Nous passerons ensuite, sous l'égide de la marina du Real Club Nautica de Barcelone sur un ponton le long du quai muelle de Bosch Y Alsina à deux pas de la statue de Christophe Colom. On y pénètre par un passage qui s'ouvre toutes les demi-heures: la Rembla del Mar coulisse sur elle-même pour laisser passer les bateaux . C'est là que nous attendrons les participants au Rallye de l'Olivier auquel nous participons avec la Santa Eulalia, superbe goelette à trois mats datant de 1918 comme plus proche voisine d'amarrage.


La Rembla del Mar
Au quai

C'est l'occasion de visiter cette belle ville avec ses monuments célébres, dont l'impressionnante Sacrada familia, que nous avions apercu depuis la mer et le jardin Guel aménagé par l'architecte Gaudi. La visite du musée Picasso nous est gracieusement offerte dans le cadre de la journée européenne des musées. Il est étonnant de voir l'évolution de ce peintre dont les interpretations du tableau des minimes est un des exemples étonnant.


Sacrada Familia
Parc Guel

Nous profitons de l'escale pour découvrir à pied la vieille ville et ses petites rues animées. La rembla qui s'étale entre port et place Catalunya est le lieu de déambulation et de rencontre des supporters de foot, des touristes et des barcelonais de tous ages. Toute la journée, on croise les mimes, les portraitistes, les vendeurs de fleurs qui s'éparpillent entre les terrasses de restaurant et des bar à tapas.


Les petites rues
La Rembla

Nous avons notre superbe marché "mercat Boquéria", peu éloigné sur la Rembla, où la cap'tine trouve son bonheur entre les étals de poisson, de fruits et legumes variés et les charcuteries où l'on trouve le jambon qui fait notre regal entre Serano ou Pata Negra.


Mercat Boqueria
Des étals qui font envie

Sur les conseils de Claire, une jeune française qui vit à Barcelone depuis 6 ans et qui passe une soirée avec nous, nous dégustons les petits bar à tapas et autres menus plaisirs gustatifs. Nous aurons une pensée pour elle car nous ne pourrons la revoir, car elle du rentrer en France pour un décès familial.


Mirador de Colom
Ancien et moderne

Philippe et Martine nous rejoignent à bord pour participer au Rallye de l'Olivier. Premier embarquement pour Martine qui va passer sa première nuit en mer. C'est sous le soleil et devant ramon et melones arrosé d'un Douro que se fêtera l'arrivée.


Arrivée des touristes
Déja des équipiers

La prochaine étape sera le Rallye de l'Olivier dont nous reparlerons


Evènements du monde

Le dimanche 16 mai, parti au hasard des rues nous avons été attiré par des sons de trompes, des klaxons de voiture, des bruits d'explosion qui conduisaient vers la Rembla. Plus on approchait plus les chants, les sons des tambours se mêlaient dans une belle cacophonie. La Rembla prenait des couleurs bleues et grenats entre les drapeaux et les maillots des supporters de la Barsa, club fétiche de Barcelone.  La remontée de la Rembla vers la place Catalunya se faisait au coude à coude guidé par la clameur qui s'amplifiait.

Nous demandons ce qui se passe a un petit monsieur, dont la femme était perchée sur le dossier d'une chaise : Barsa campions nous répond-il en brandissant une main en carton sur lequel était inscrite cette phrase. La Barsa venait de gagner le championnat de ligue de Football d'Espagne.


Délire sonore et lumineux
les grappes humaines

N'étant absolument pas féru de ce sport, la ferveur et la bonne ambiance qui régnait des enfants aux personnes âgées en passant par une jeunesse qui montait sur les lampadaires pour brandir les maillots et les drapeaux de la Barsa et de la Catalogne révélait une communauté, fière d'un plaisir qui dépassait largement les limites du sport.


Météo du mois


La dépression du 5 mai
la neige sur les pyrénées

Le début du mois nous a gratifié d'une dépression hivernale bien arrosée à 988 mb générant des vents de 50 nds avec rafales à 60Nds qui a balayé le bassin méditerranéen du golfe de Valence à la Provence avec des températures incitant au chauffage du carré.

Après une petite accalmie, nous avons retrouvé le froid et la pluie à Barcelone pendant quelques jours puis le soleil est revenu avec des températures fraiches qui ont progressé dans le bon sens avec l'arrivée de l'anticyclone.

En Mai, fais ce qu'il te plait

30/04/2010

L'Almanach - Avril 2010


Avril 2010
Pensée du mois

Aventure: du latin vulgaire "Adventura": Ce qui doit arriver

Nouvelles de Brise dhe Mar

Brise dhe Mar reprend la mer

Après avoir briqué le pont qui en avait bien besoin compte tenu des traces laissées par la neige et les oiseaux, protégé les inox, les voiles d'avant ayant retrouvé leur place sur les enrouleurs, nous sommes passés aux menus travaux d'entretien ainsi que ceux permettant d'améliorer la vie à bord après notre première expérience de navigation : calage des bossoirs, décapage des hélices, mise en place d'un dispositif de filtration de l'eau assurant une eau pure au robinet...

La cap'tine qui s'était fait la main sur les inox a bichonné les aménagements intérieurs  ce qui contribuera au confort de nos futurs équipiers et amis.


La cap'tine et les inox
Des hélices rutilantes

L'équipe de Géocaréne a parachevé l'antifouling, avec un ponçage des coques et des dérives afin de retrouver une belle glisse.


Le trio de Géocaréne
Des étraves bien lisses

Pour les techniciens: l'antifouling Océoprotec est une epoxy bi-composant à l'eau (sans solvant) qui mélangé avec une poudre de cuivre s'applique au pistolet. De part la forte charge de poudre métallique (85%), le produit prend une fois sec, l'aspect d'un film de cuivre, dont les propriétés anti-salissures et anti-bactériennes naturelles sont connues depuis des siécles. le produit est garanti 5 ans. Nous verrons à l'usage ce qu'il en est.


Retour dans son élément
Avitaillement

Le bateau a rejoint son élément le 26 Avril . Après avitaillement complet (nourriture pour 15 jours, reserve pour quelques mois dont l'ovomaltine du cap'tain, cave achalandée de bourgognes et de vins de pays..). Les moteurs, le groupe électrogène, le moteur d'annexe sont testés ainsi que l'électronique et les communications. Le bateau se met en code rouge pour attendre la bonne fenêtre météo qui permettra de profiter d'un vent portant pour passer le Cap Creus dans de bonnes conditions et faire mentir un vieux compares. Un grand merci à Bruno, skipper poli-valant pour ses nombreux conseils avisés.

Evènements du monde

Nous avons profité du séjour lié à la préparation du bateau pour assister à un très vieil évènement, puisqu'il date de 1416 : La procession de la Sanch qui a lieu le vendredi saint à Perpignan. Cette procession est à la fois émouvante et impressionnante, permettant de mieux appréhender les peurs et le pouvoir religieux à cette époque. On s'aperçoit que de la ferveur croyante au fanatisme, le pas pourrait être vite franchi. Pour ceux qui veulent en savoir plus : cliquer ici



Météo du mois


Paré
Pavillon bourguignon au vent

Un début d'avril qui n'a pas fait mentir le dicton avec des averses et une saine fraicheur alternant avec des journées estivales. La dernière semaine nous a gratifié d'un beau soleil et de la chaleur pour la mise à l'eau et les derniers préparatifs

En avril ne te découvre pas d'un fil

05/04/2010

L'Almanach - Mars 2010


Mars 2010
Pensée du mois

A celui qui ne sait pas vers quel port il navigue, nul vent n'est jamais favorable

Nouvelles de Brise dhe Mar

Brise dhe Mar s'est refait une santé

L'hiver rude qui a touché la France cette année a permis au bateau et à l'équipage de se refaire une santé.

Les problèmes d'antifouling ont été traités par la société Océoprotec. Il semble que des problèmes d'incompatibilité chimique soient à l'origine de l'absence d'accroche du produit. Ces difficultés ont permis à la société d'approfondir ses connaissances. Le bateau a du être entièrement sablé avant qu'une nouvelle application soit réalisée fin mars. Une fois ce problème réglé, il a été possible d'envisager la suite des adaptations à apporter au bateau, riche de l'expérience des premières navigations. Nous l'avons rejoint pour réaliser tout cela sous les premiers soleils printaniers.


Sable et neige
Coque en réfection

Après un bon bilan médical, il a été possible d'éliminer des problèmes sévères pour le cap'tain et il a été décidé de repartir en prenant le chemin des écoliers. Chemin au cours duquel des amis viendront nous rejoindre pour certaines escales.

Le programme de navigation a été calé pour l'année à venir avec participation à deux rallyes : Celui de l'Olivier et celui des Iles du Soleil Cela devrait nous emmener jusqu'en avril 2011.


Evènements du monde

C'est le mois du nouveau record du trophée Jules Verne, emporté par Franck Cammas et son équipe en 48j 07h 44mn et 52s, battant le catamaran Orange II de plus de deux jours. Le parcours fût difficile et la victoire assurée par une remontée éclair de l'Atlantique Nord. Félicitations à toute l'équipe dont nous avions pu visiter le bateau en escale à Cascais au Portugal. Pour tout savoir sur cette performance, visitez le site le plus documenté sur le sujet, réalisé par notre webmaster préféré : voir l'histoire du Jules Verne .


Météo du mois


Canet en Robe blanche
En robe blanche

Le printemps est arrivé à la date prévue passant des températures glaciales que nous avons connues tout l'hiver à un printemps doux, le jour officiel (21 mars) Le sud n'avait pas été épargné et Brise dhe Mar s'est retrouvé sous 40 cm de neige. Nous avons eu les conditions requises pour que le proverbe bourguignon se réalise

Pour que l'année soit à souhait, il faut qu'il neige au moins neuf fois